Canada : le réchauffement climatique modifie l'écoulement de rivières

Canada : le réchauffement climatique modifie l'écoulement de rivières
Canada : le réchauffement climatique modifie l'écoulement de rivières - © Tous droits réservés

La fonte rapide d'un glacier provoquée par le réchauffement climatique a modifié un réseau hydrographique du territoire du Yukon (nord-ouest) avec une redirection des eaux et l'assèchement d'une rivière, a expliqué mardi le scientifique Gerard Roe, co-auteur d'une étude sur le sujet.

Asséchée, la rivière Slims tirait auparavant sa source du glacier Kaskawulsh (sud du Yukon), à plus de 2.000 mètres d'altitude à la frontière avec l'Alaska. Les eaux alimentaient en aval le lac Kluane, puis le fleuve Yukon avant de se jeter dans la mer de Béring.

En mai 2016, la fonte en quatre jours du glacier a modifié le ruissellement des eaux, selon une étude publiée dans Nature Geoscience.

Les eaux du glacier alimentent désormais la rivière Kaskawulsh, puis le fleuve Alsek qui se jette dans l'océan Pacifique à quelque 1.300 kilomètres de sa destination initiale.

Avec le réchauffement de la planète, "l'habitat naturel est altéré" et conduit à des changements "dramatiques" avec des modifications dans la chimie et la biologie des eaux concernées, a expliqué à l'AFP Gerard Roe, professeur à l'Université de Washington à Seattle (nord-ouest des Etats-Unis).

L'avenir du lac Kluane, qui n'est plus alimenté, est "incertain", a estimé Gerard Roe. Son niveau a déjà commencé à baisser, tandis que le lit de la rivière Alsek est 60 à 70 fois plus grand qu'à l'accoutumée.

Une équipe de scientifiques dirigée par le géographe canadien Daniel Shugar de l'université de Washington s'était rendue sur place en août 2016 pour étudier les courants de la rivière Slims, avant de la découvrir complètement asséchée.

Ce phénomène de capture est qualifié d'inédit par les scientifiques. C'est, selon eux, la première "rivière piratée" par la fonte d'un glacier, un phénomène qui prend habituellement plusieurs années.

Selon l'étude, les bassins hydrographiques des rivières Slims et Kaskawulsh "vont s'adapter en fonction de la modification des niveaux d'eau".

"Le futur bassin de la rivière Kaskawulsh s'étendra vers les cours d'eau maintenant abandonnés de la rivière Slims et finira éventuellement par drainer le réseau du lac Kluane", selon les conclusions des scientifiques.


Accueil

Dans les bars du Cap
Dans les bars du Cap
1min 41s

Dans les bars du Cap

la fureur du gin made in South Africa ©AFP

Test du DJI Mavic Pro
Test du DJI Mavic Pro
0min 35s

Test du DJI Mavic Pro

Vidéo de test du nouveau drone de DJI.