A Tokyo, les non-fumeurs ont 6 jours de vacances en plus

A Tokyo, les non-fumeurs ont 6 jours de vacances en plus
A Tokyo, les non-fumeurs ont 6 jours de vacances en plus - © winhorse - Getty Images

Piala Inc., une société de marketing en ligne, a décidé d’innover en matière de ressources humaines.

Le Japon n’est pas connu pour être le pays où le niveau de bien-être au travail est le plus élevé. Malgré ça, on assiste ici à une idée révolutionnaire tant pour le bien-être des travailleurs que pour la santé publique. Un moyen de motiver les gens à arrêter de fumer et de récompenser ceux qui ne fument pas.

Le principe : toutes les pauses prises par les travailleurs pour aller fumer une clope dehors sont du temps de travail en moins qui n’est pas comptabilisé. On entend souvent, dans les couloirs, se plaindre les non-fumeurs de ce droit que les fumeurs s’arrogent. Cette entreprise propose 6 jours de congé par an en plus pour pallier aux temps de pause que les fumeurs prennent chaque jour.

"Comme nos bureaux sont situés au 29ème étage, cela prend au moins 10 minutes de descendre au rez-de-chaussée dans la salle fumeur du bâtiment et de revenir" sur son lieu de travail, précise un des employés.

Un moyen de motiver les gens à arrêter et, ainsi, diminuer les problèmes de santé et la pollution causée par les mégots. Tout le monde est gagnant !