42% des touristes se considèrent comme des voyageurs éco-responsables

42% des touristes se considèrent comme des voyageurs éco-responsables
42% des touristes se considèrent comme des voyageurs éco-responsables - © iStock / swissmediavision

À l'approche des grandes vacances, certains se posent la question quant à leur empreinte carbone au moment des congés. D'après un rapport international que Booking.com a confié à Relaxnews, 42% de voyageurs se considèrent éco-responsables.

À l'heure des grandes problématiques pour sauver la planète et réduire au maximum l'impact du quotidien sur l'environnement, les vacances apparaissent aussi comme un moment privilégié pour prêter attention à la Terre. Le réflexe le plus logique consiste à choisir un hébergement écoresponsable, selon l'avis de 56% de sondés.

Les vacances seront écolos si elles se déroulent dans un parc naturel, d'après 22% de personnes interrogées, tandis que le camping peut représenter cette tendance du tourisme vert, affirment 16% de vacanciers. À noter que pour 12% de répondants, "écolo" signifie aussi être solidaire en séjournant dans une communauté indigène.

Reste que les congés sont constitués d'une multitude d'autres paramètres, comme les achats. Dans ce cas, mieux vaut opter pour les produits faits main ou locaux (35%).

Dans les faits, d'après les données compilées par Booking.com, 26% des propriétaires hébergements ont affirmé avoir mis en place des mesures écoresponsables. Les professionnels du tourisme ont encore du chemin à parcourir pour imposer davantage le tourisme vert. Une prise de position qui démarre d'abord dans la communication. 65% des voyageurs internationaux ont avoué ne pas avoir séjourné dans un hébergement écolo, ou alors ne pas le savoir. Quant à ceux qui ne songent pas à réserver une nuit dans ce genre d'établissement, 39% expliquent qu'ils ne savent pas que ce genre d'hébergements existent.

Les données ont été collectées dans 10 marchés (Australie, Brésil, Canada, Chine, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, Japon, Nouvelle-Zélande, USA), auprès de 1.000 personnes interrogées dans chaque marché. Les sondés devaient être âgés d'au moins 18 ans, avoir voyagé au moins une fois en 2015 et avoir prévu au moins un voyage pour 2016.