Victoria & Albert Museum de Dundee: un bâtiment organique qui relie l'homme à la nature

Le V&A Dundee
2 images
Le V&A Dundee - © Hufton+Crow

Inaugurée le 15 septembre à Dundee, l'antenne écossaise du Victoria & Albert Museum, vient habiller de sa silhouette saccadée les rives du plus long fleuve d'Ecosse, la Tay.

Conçue par l'architecte internationalement reconnu Kengo Kuma, qui signe ici son tout premier bâtiment au Royaume-Uni, la bâtisse évoque les paysages écossais, mais aussi relie la ville à la nature.

 

"Jam, Jute and Journalism": la ville de Dundee se targue d'être la ville des trois J. Et pour cause, elle revendique la maternité de la célèbre marmelade à l'orange (jam), une production de jute qui a atteint son apogée au XIXe siècle, et s'enorgueillit d'accueillir le siège social de DC Thomson & Co., un groupe de presse britannique.

Ce mois de septembre 2018 est capital pour la quatrième ville écossaise. Pas question de quatrième J, mais d'un point d'orgue d'un grand plan de régénération amorcé il y a 17 ans: l'ouverture d'une antenne du célèbre Victoria & Albert Museum, le musée londonien des Arts décoratifs. Cet acmé s'incarne à travers l'imposante bâtisse posée sur la rive du fleuve Tay.

Prenant la forme de deux pyramides inversées, l'édifice est signé par l'architecte japonais Kengo Kuma, qui travaille actuellement sur la conception du Stade de Tokyo en vue des Jeux Olympiques de 2020.

Ce dernier voit dans sa création "une forme douce et organique qui établit une discussion entre la nature et soi-même".

 

Falaises, fossiles et perle d'eau douce

Pour mener à bien son projet, Kuma s'est inspiré des paysages locaux: "Un de mes collègues m'a montré une photo d'une falaise du nord-est de l'Ecosse (...) c'est comme si la terre et l'eau avaient eu une longue conversation pour finalement créer cette forme étourdissante".  L'architecte a mis un point d'honneur à connecter le fleuve et la ville, faisant du musée une espèce de cadre où depuis Dundee, on aperçoit la Tay, et depuis la Tay, Dundee. Habillées de lignes de béton préfabriquées, les façades créent des motifs d'ombres en fonction de l'heure, mais aussi des caprices du temps.

Le visiteur découvrira à l'intérieur du bâtiment  d'autres, et très élégantes, évocations de la nature, à savoir le sol et les marches du hall principal qui présentent des fossiles de créatures marines et de plantes, vieilles de plusieurs milliers d'années. Enfin, le béton blanc du restaurant et du café du V&A rend hommage à la moule de perle d'eau douce en voie de disparition de la rivière Tay. La matière a été associée à des coquilles de moules, issues de l'industrie alimentaire locale et des rives locales, puis polie pour révéler les notes de blanc, noir, gris et bleu.

(V&A Dundee, à partir du 15 septembre 2018 - Renseignements: www.vam.ac.uk/dundee)