Une autre idée de l'oenotourisme en France avec des activités hors des sentiers battus

Au Château de Sannes, on apprend à chasser les truffes.
Au Château de Sannes, on apprend à chasser les truffes. - © Serge Chapuis

Initiation à la dégustation ou atelier d'assemblage, pique-nique au milieu des vignes ou randonnée à vélo...

Si ces initiatives sont formidables pour inciter les touristes à pousser la porte d'un vignoble, certains domaines redoublent davantage d'inventivité pour proposer des activités bien plus insolites.  

S'initier à la chasse... aux truffes

Parce qu'un vignoble vit aussi avec la nature qui l'entoure, une virée oenotouristique peut être l'occasion de s'essayer à d'autres saveurs que celles en lien direct avec le raisin. Au Château de Sannes, situé en plein cœur du Luberon et à deux pas du village classé d'Ansouis, on apprend à dénicher la truffe. Des ateliers de 2h30 sont organisés afin de maîtriser les trucs et astuces pour déterrer l'or noir, pour ensuite les dévorer sur des toasts lors d'une séance de dégustation accompagnés des vins du domaine. 

 

 

Créer son propre... parfum

On sait que les sensations olfactives sont cruciales dans la découverte d'un vin. Nombre de domaines permettent aux amateurs d'apprendre à assembler leur propre vin en dégustant les cépages un à un en choisissant les combinaisons qui correspondent le mieux à leur goût. Le célèbre Château Kirwan, pointure de l'appellation Margaux, propose de se concentrer uniquement sur le nez de la boisson de Bacchus et de confectionner son propre parfum, auprès de deux créatrices expertes. Compter 180 euros pour 2 à 4 personnes.

Participer à un escape game

C'est le nouveau jeu à la mode et un formidable axe pédagogique pour expliquer la complexité d'élaboration d'un vin et les tâches quotidiennes qui incombent au vigneron. Les domaines bachiques commencent à s'en emparer pour attiser la curiosité des œnophiles, comme le Domaine de Nerleux, au sud de Saumur dans le Val de Loire, ou le Domaine Pierre et Bertrand Couly, à Chinon. Ce dernier offre l'opportunité de réaliser un rêve inavoué : s'offrir le casse du siècle dans la cave du domaine. Compter 32 euros par personne à partir de trois jours (puis dégressif selon le nombre de joueurs).

Visiter un site de fouilles archéologiques

Remonter le fil de l'Histoire, au détour d'une dégustation. L'idée est originale et est promise par le Mas des Tourelles. Direction le Gard et l'appellation Costières de Nîmes, au sud de la Vallée du Rhône. La destination bachique, qui dispose de 115 hectares de vignes à Beaucaire, découvre dans les années 60 des centaines de tessons d'amphores enfouis sous la terre. Une campagne de fouilles, menée en association avec le CNRS, permettra en 1981 de désigner le Mas des Tourelles comme un atelier de cuisson d'amphores à l'époque gallo-romaine. Cet été, le vignoble accueille de nouveaux bénévoles archéologues. On peut ainsi participer à une visite archéologique du site et aux nouvelles fouilles. Une inscription au préalable et le port du masque sont obligatoires.