Un weekend à Bordeaux en dehors des sentiers battus

Un weekend à Bordeaux : on fait quoi?
Un weekend à Bordeaux : on fait quoi? - © PJPhoto69 - Getty Images

Parce qu’elle ne vous a pas livré tous ses secrets, la France pourrait bien vous surprendre durant vos prochaines vacances. Aujourd’hui, découverte de la capitale girondine sous un angle totalement nouveau, loin des sentiers habituels.

Mieux qu’un guide, retrouvez chaque jour les recommandations de la rédaction d’ETX Studio qui vous livre ses conseils de locaux pour un été dépaysant, sans décalage horaire.

Balade bucolique au milieu des fleurs

En 1992, les Floralies, grande manifestation horticole d’envergure, posent leurs valises à Bordeaux. Elles donnent naissance au Parc Floral, soit 33 hectares peu fréquentés, où vous pourrez gambader à l’envi au beau milieu d’une collection de 65 variétés de pivoines herbacées ou d’une roseraie de 5000 m². Vous pourrez déplier votre serviette tout le long d’un torrent de montagne artificiel réalisé avec des rochers, des galets prélevés dans les Pyrénées ! Enfin si vous souhaitez poursuivre votre balade, onze jardins inspirés par les onze villes jumelées avec Bordeaux vous attendent. Au menu : Ashdod en Israël, Bristol au Royaume-Uni, Casablanca au Maroc ou encore Fukuoka au Japon.

Pause fraîcheur sur la rive droite

N’allez surtout pas vous entasser sur la rive gauche pour tremper votre pied dans le miroir d’eau, bondé aux premiers rayons de soleil. Pour déployer votre nappe à carreaux, traversez plutôt la Garonne et installez-vous Quai des Queyries, d’où vous aurez une très belle vue sur la Place de la Bourse. Et pour retrouver la rive gauche, enfourchez donc un vélo pour une promenade digestive.

Échappée belle au parc de Majolan

Attention il faudra sortir de Bordeaux. Mais le déplacement vaut vraiment la peine. Niché dans la ville de Blanquefort, le site de Majolan est un parc romantique bâti au XIXe, une véritable invitation à la rêverie signée Louis Le Breton. Au programme de ce parc de 20 hectares, des "folies" (petit nom que l’on donne aux fausses ruines décoratives) évoquant un paradis perdu, mais aussi des grottes artificielles qui figurent parmi les plus grandes d’Europe dans leur genre (que l’on peut d’ailleurs visiter), des ponts, le tout ponctué par des fontaines et des geysers d’eau. Un bel exemple de l’art de la rocaille autrefois propriété d’un riche banquier bordelais, qui l’aurait bâti, d’après la légende, pour sa fille malade, honoré par le titre de "Jardin remarquable".

Où acheter des livres à foison

Alors oui, il serait dommage de ne pas faire de tour chez Mollat, première librairie indépendante de France où il sera difficile de ne pas dépenser tout votre argent. Si vous ne résistez pas, très bien, mais gardez-en un peu pour la Mauvaise Réputation, rue des Argentiers. Voici une librairie qui fait honneur aux éditions indépendantes et à l’art contemporain via la galerie du même nom.

Trinquer à l’apéro

Pour une ambiance chaleureuse, direction la Conserverie-Converserie, dans le charmant quartier des Chartrons. Lancé par quatre amis, le lieu fait à la fois cave à vins, épicerie fine, restaurant, avec possibilité de prendre un verre. Pour accompagner les vins français et étrangers, vous seront proposés toute une série de produits artisanaux venant du Pays Basque, des Hautes-Pyrénées ou d’Espagne. Pour les grosses faims, pas d’angoisses, elles seront rassasiées à renfort de burger basque, ou encore à la truite fumée des Pyrénées.