Quatre installations artistiques à découvrir lors du London Design Festival

Maquette de l'installation de Sam Jacob intitulée "Sea Things", à découvrir au Musée V&A lors du London Design Festival.
4 images
Maquette de l'installation de Sam Jacob intitulée "Sea Things", à découvrir au Musée V&A lors du London Design Festival. - © Image Courtesy of London Design Festival

Pour sa 17ème édition, le London Design Festival reprendra ses quartiers dans la capitale britannique du 14 au 22 septembre, avec un vaste programme d'événements et d'installations à découvrir en lien avec le développement durable.

 

On dénombre pas moins de 400 événements cette année, qui exploreront le potentiel qu'a le design d'évoquer les problématiques mondiales concernant la biodiversité et le développement durable.

"Aujourd'hui, plus que jamais, le design a un rôle clé à jouer pour créer une solution durable. Le Festival offrira une plateforme pour l'expérimentation de nouveaux matériaux et la discussion dans l'espoir que cela nous amène peut-être à nous rapprocher de la création d'une économie neutre en carbone", a noté Ben Evans, fondateur et directeur du London Design Festival.

 

L'installation "Sea Things", conçue par l'architecte Sam Jacob, sera placée dans la grande entrée du Victoria & Albert Museum, surplombant les visiteurs. Il s'agit d'un immense cube composé de miroirs sans tain et renfermant des animations graphiques visant à sensibiliser aux déchets plastiques qui polluent les océans.

Autre temps fort du festival, le designer italien Martino Gamper a repensé "Disco Carbonara" spécifiquement pour le Coal Drops Yard de King's Cross. Cette structure colorée, qui ressemble à une boule à facettes, s'inspire du concept de trompe-l’œil mais conçu à partir de matériaux soit usagés, recyclés ou reconditionnés, pour s'inscrire dans la thématique du développement durable.

 

Le designer canadien Matthew McCormick s'est aussi interrogé sur les effets du changement climatique dans sa dernière expérimentation artistique intitulée "Avalanche".

Construite comme un couloir resserré aux reflets en trompe-l’œil, l'installation "Avalanche" procure un sentiment de confusion et d'enfermement chez les visiteurs lorsqu'ils la découvrent.

Elle sera placée sur le palier de la British Gallery du Victoria & Albert Museum (V&A) afin de provoquer les réactions personnelles de chaque visiteur.

"'Avalanche' peut être perçu comme une métaphore poétique, visant à offrir une opportunité aux visiteurs de s'arrêter entre l'obscurité et la lumière - même juste pour un court instant", a expliqué McCormick, dans un communiqué.

 

L'architecte japonais Kengo Kuma a envisagé un futur plus durable pour l'architecture avec cette nouvelle installation, "Bamboo (竹) Ring: Weaving into Lightness", qui sera installée dans le jardin John Madejski du V&A.

Cette structure pliante en forme de donut a été conçue en tissant des anneaux de bambou avec de la fibre de carbone pour combiner tradition et modernité.

 

Le London Design Festival organisera par ailleurs une série de discussions et d'ateliers dans le cadre du Global Design Forum, aussi organisé dans l'enceinte du musée V&A.

Parmi les intervenants cette année, on note Kengo Kuma, la créatrice de mode engagée Vivienne Westwood, ainsi que la directrice mondiale de l'innovation et du développement durable de la marque Stella McCartney, Claire Bergkamp.

Plus d'informations sur le London Design Festival, qui se déroule du 14 au 22 septembre, sur le site officiel de l'événement.