Ciné-tourisme : vous pourrez dormir dans la maison du tueur du "Silence des agneaux"

Située à Perryopolis, dans la grande banlieue de Pittsburgh (Pennsylvanie), cette demeure de 216 m² construite en 1910 a conservé l'essentiel de l'aménagement intérieur vu dans le long métrage "Le Silence des agneaux".
Située à Perryopolis, dans la grande banlieue de Pittsburgh (Pennsylvanie), cette demeure de 216 m² construite en 1910 a conservé l'essentiel de l'aménagement intérieur vu dans le long métrage "Le Silence des agneaux". - © The Sisters Sold It/Youtube.com

La maison où le tueur en série "Buffalo Bill" du "Silence des agneaux" séquestre ses victimes et qui a servi au tournage de plusieurs scènes du film, proposera bientôt des chambres à louer, avec visite des lieux et de la fameuse cave de l’horreur.

Si le dark tourism vous plaît et que vous êtes fan de cinéma, voici une maison qui regroupe (presque) les deux. Si la maison n’a pas accueilli un réel meurtrier en série, le film nous a suffisamment glacé le sang pour qu’on sente l’ambiance dans la maison.


Lire aussi : Images glaçantes de la série dérivée du "Silence des Agneaux"


Située à Perryopolis, dans la grande banlieue de Pittsburgh (Pennsylvanie), cette demeure de 216 m² construite en 1910 a conservé l’essentiel de l’aménagement intérieur vu dans le long métrage aux cinq Oscars de Jonathan Demme, même si le papier peint est légèrement différent.

La cave et le puits de l’horreur de "Buffalo Bill"

Vendue il y a cinq ans pour 195.000 dollars, elle vient d’être rachetée 290.000 dollars par un décorateur de cinéma, Chris Rowan, qui veut en faire un lieu touristique, avec la possibilité, plus tard cette année, de louer une chambre.

Les clients qui séjourneront dans la maison pourront la visiter, y compris la cave dans laquelle Jame Gumb, alias Buffalo Bill, séquestre les femmes qu’il enlève et où des plans ont été tournés pour "Le silence des agneaux", sorti en 1991.

Le nouveau propriétaire, qui est notamment spécialisé dans la décoration de plateaux de cinéma, prévoit de recréer l’atelier sordide de Buffalo Bill, et de construire une réplique du puits dans lequel Jame Gumb laisse ses victimes. Ce puits n’existe pas dans la maison actuelle et les scènes correspondantes du film ont été tournées en studio.