Coronavirus : on ne pourra plus crier dans les montagnes russes au Japon

On ne pourra plus crier dans les montagnes russes au Japon.
On ne pourra plus crier dans les montagnes russes au Japon. - © KAZUHIRO NOGI - AFP

Plus de cris sur les montagnes russes, les 'fantômes' doivent respecter la distanciation sociale dans les maisons hantées et interdiction de s'approcher de trop près de son super-héros préféré : bienvenue dans les parcs d’attractions japonais à l’ère du coronavirus !

Alors que les parcs d'attraction du Japon rouvrent lentement, un groupe d’exploitants de parcs a publié des directives conjointes sur la façon de fonctionner en toute sécurité pour prendre le minimum de risque possible dans la situation actuelle.

Prière de s’amuser masqué et en silence

Parmi les recommandations, les amateurs de sensations fortes devront porter des masques en tout temps et "s’abstenir de crier fort" sur les montagnes russes et autres manèges.

Les "fantômes" qui se cachent dans les maisons hantées devront maintenir une distance sociale avec leurs "victimes", ajoutent les directives.

Les employés, y compris ceux déguisés en mascottes d’animaux et en super-héros, ne doivent pas serrer la main des fans, mais maintenir une distance appropriée.

Les super-héros engagés dans des combats "à mort" avec des méchants maléfiques devraient également éviter d'encourager les spectateurs à trop s'emballer afin d'empêcher les cris et les gouttelettes potentiellement chargées de coronavirus de se propager.

Les attractions de réalité virtuelle ne devraient pas fonctionner à moins que les lunettes puissent être entièrement désinfectées à chaque changement d'utilisateur, suggèrent les directives.

"Une nouvelle normalité"

Les parcs à thème les plus connus du Japon (Tokyo Disneyland et Universal Studios Japan dans la ville occidentale d’Osaka) restent fermés et aucune date n’a encore été fixée pour leur réouverture. Et ce, malgré que le Premier ministre Shinzo Abe a levé lundi l’état d’urgence à l’échelle nationale après une forte baisse du nombre de cas de coronavirus au Japon.

Les citoyens et les entreprises ont été instamment priés de s’adapter à une "nouvelle normalité" à l’ère du coronavirus, y compris le port de masque et l’éloignement social lorsque cela est possible.