On devra bientôt payer une taxe pour entrer à Venise

On devra bientôt payer une taxe pour entrer à Venise
On devra bientôt payer une taxe pour entrer à Venise - © mammuth - Getty Images

La loi de finances pour le budget 2019 a été adoptée par le parlement italien et autorise Venise à appliquer une taxe d'entrée. Les touristes devront désormais s'acquitter de frais compris entre 2,50 euros et 10 euros, selon la saison, pour découvrir la Sérénissime.

 

C'est une mesure qui a longtemps été évoquée: Venise peut désormais réclamer une taxe d'entrée, à l'instar de ses voisines de l'île d'Elbe ou des îles Eoliennes. Imaginée pour endiguer le tourisme de masse, cette taxe, dont on ne connaît pas encore la date exacte de mise en vigueur, sera variable en fonction des périodes de l'année. Elle devrait s'établir au minimum à 2,50 euros par personne et grimper jusqu'à cinq euros. En saison très touristique, la facture pourrait passer à dix euros par personne, rapporte la presse italienne. 

 

Les visiteurs s'acquittent déjà d'une taxe de séjour dès lors qu'ils passaient au moins une nuit au sein de la Sérénissime. Etape incontournable de nombreuses croisières européennes, les passagers des paquebots qui frôlent la belle Italienne échappaient à cette dépense jusqu'ici. Désormais, eux aussi devront s'acquitter de ce droit d'entrée. A noter que ce droit d'entrée ne s'ajoutera pas au paiement de la taxe de séjour. 

Venise accueille en moyenne 30 millions de visiteurs chaque année.