Naron, la ville espagnole où on veut perdre 100.000 kilos

Perdre 100.000 kilos en deux ans, c'est le défi collectif que s'est fixé toute une ville en Espagne.

 

100.000 kilos. C’est le poids que s’engagent à perdre 4.000 habitants de Naron en Espagne, en deux ans. La région de Galice, située au nord-ouest de l’Espagne, compte le taux d’obésité le plus élevé du pays: la ville de Naron recense pas moins de 9.000 habitants qui sont en surpoids et 3.000 qui sont obèses.
Dans un premier temps, la maire Marian Ferreiro et ses adjoints se sont symboliquement tous pesés pour lancer ce régime géant. Les habitants ont ensuite été invités à faire plus de sport et bénéficient désormais d’un suivi médical trimestriel.

 

Un travail collectif

Le régime entre les habitants a été entamé en début d’année. Et il porte ses fruits. Par exemple, Alexandra Medin Santos a perdu 13 kilos en 8 mois. "Le fait de voir mon voisin ou une personne que je connais faire la même chose que moi, c’est un motif supplémentaire pour continuer", explique-t-elle. Depuis, la charcuterie et les calamars frits ne sont plus vraiment appréciés des habitants. En effet, dix-huit restaurants de la ville de Naron ont décidé de jouer le jeu et proposent des plats moins gras et sans sel. Le défi est également valable pour les enfants. Ils sont appelés à mincir en allant à pied à l’école ou en lisant sur un vélo d’intérieur. Grâce à l’activité sportive qu’ils enregistrent, ils cumulent des points et gagnent des cadeaux.

Si 6.000 personnes participent à ce régime collectif chaque année, la Galice économisera entre 1,8 million et 2,4 millions d’euros. De plus, un collège de chercheurs estime que si rien n’est fait, un quart de la population mondiale sera obèse en 2045.
En France, 54% des hommes sont en surpoids ainsi que 44% des femmes.