Le Vietnam mise sur le voyage durable pour sa relance

Le Vietnam mise sur le voyage durable pour sa relance
Le Vietnam mise sur le voyage durable pour sa relance - © Khanh Bui - Getty Images

On le sait, la crise du coronavirus a eu pour effet de pousser les voyageurs à la réflexion sur la manière dont à l’avenir ils souhaiteraient continuer à s’évader sans pour autant ruiner tout ce qui concourt justement à les émerveiller durant un séjour. La réponse se trouve-t-elle inévitablement dans des problématiques durables ?

Hôtels, excursions, tours-opérateurs, croisières, boutiques… Lorsque les frontières vietnamiennes rouvriront aux voyageurs étrangers, ces derniers trouveront bien plus facilement les ressources pour construire un séjour respectueux de l’environnement et des communautés locales, grâce à un outil en ligne, disponible à l’adresse www.vietnam.travel.

Le Vietnam – qui a prolongé maintes fois l’exemption de visa pour des séjours de quinze jours maximum afin de stimuler son tourisme, aurait compris les nouveaux enjeux qui l’attendent. Actuellement fermé aux ressortissants étrangers, le pays d’Asie du sud-est, à travers son administration nationale du tourisme, s’est associé à un programme suisse de tourisme durable. Le projet prend la forme d’un outil digital qui dispense toutes les bonnes adresses pour être sûr de faire appel à des professionnels du tourisme respectant les traditions locales, préservant l’environnement vietnamien et soutenant l’économie locale.

Les milliers de touristes s’agglutinant sur le port d’Ha Long pour monter à bord des croisières promettant d’approcher au plus près la fameuse baie splendide inscrite au patrimoine de l’Unesco est symbolique d’un Vietnam en proie au tourisme de masse. Rien qu’entre 2016 et 2017, le nombre de visiteurs qui avaient programmé la découverte de ce panorama hors du commun avait progressé de 29,1%. En 2019, le pays du dragon a accueilli plus de 18 millions de voyageurs, soit une hausse annuelle de 16,2%. L’arrivée de visiteurs asiatiques a explosé de 19,1% sur un an tandis que celle des touristes européens a augmenté de 6,4%.