La Grèce veut améliorer l'accès à l'Acropole pour les personnes handicapées

Le ministère de la culture grec a déclaré qu'il améliorerait l'accès des personnes handicapées à l'Acropole, le plus grand monument archéologique du pays, alors que la construction d'une passerelle en béton sur le site fait polémique depuis plusieurs mois.

Des panneaux en braille faciliteront la visite des malvoyants

Des panneaux en braille et en gras ainsi que des modèles réduits des monuments vont être installés pour les visiteurs malvoyants, en collaboration avec des associations grecques de personnes handicapées, a indiqué le ministère.

Des rambardes et des panneaux d'avertissement de pentes seront également mis en place pour les visiteurs à mobilité réduite, a ajouté le ministère dans un communiqué.

Les travaux prévus rendront l'Acropole "entièrement accessible", s'est félicité le ministère.

Une passerelle en béton suscite déjà la polémique

Cette décision intervient après de vives critiques concernant la construction d'une nouvelle passerelle en béton sur le site de l'Acropole à la fin de l'année dernière, dans le cadre d'un projet de restauration en cours.

Plusieurs historiens, archéologues, hommes politiques, médias ont dénoncé ces derniers mois des travaux qui dénaturent le site et l'enlaidissent, selon eux.

Le ministère de la Culture s'était justifié, affirmant que cet aménagement permettait d'améliorer l'accès aux fauteuils roulants car les chemins autour des monuments avaient été conçus cinquante ans plus tôt et n'étaient pas prévus à cette fin.

En avril, la principale association grecque pour les personnes handicapées a salué les changements mais a demandé des dispositifs supplémentaires.

Après s'être rendu sur l'Acropole en mai, le principal leader de l'opposition grecque, Alexis Tsipras, avait critiqué ces travaux de rénovation, estimant qu'ils défiguraient le patrimoine culturel du pays.