L'oenotourisme, c'est le dada de l'Amérique du Sud

En Uruguay, le domaine Bodega Garzón a développé une pléiade d'activités pour les oenotouristes.
2 images
En Uruguay, le domaine Bodega Garzón a développé une pléiade d'activités pour les oenotouristes. - © Pablo Ducros / Shutterstock

Si la mention "vins du nouveau monde" colle encore inlassablement à la peau de ses nectars, l'Argentine, le Chili et l'Uruguay ont bien des leçons à donner en matière d'oenotourisme, s'imposant en tête des meilleurs vignobles à visiter dans le monde, d'après le listing chapeauté par le distributeur William Reed Business Media, qui gère les "50 best", le fameux classement des 50 meilleurs restaurants du monde.

L'expertise de l'Amérique du Sud en matière d'oenotourisme n'a en fait rien de nouveau. Déjà en 2019, lorsque William Reed Business Media décide de transposer le concept de listing pour honorer les cinquante meilleures adresses oenotouristiques de la planète, le continent sud-américain se démarque d'emblée, avec un domaine argentin en tête de liste et un autre uruguayen en dauphin. Zuccardi Valle de Uco et Bodega Garzon confirment leur pole position dans ce palmarès 2020 annoncé via une cérémonie en ligne, Covid-19 oblige. 

Il n'est aucunement question ici de la qualité des vins. Le classement honore l'innovation et l'efficacité de l'offre touristique déployée pour séduire les œnophiles. Ce sont 500 votants, experts dans le monde du vin, qui choisissent de féliciter leurs domaines préférés en partageant une liste de sept adresses, dont quatre doivent se situer en dehors de leur région de référence.

Zuccardi, une signature bachique incontournable

Détenteur du titre de meilleure expérience oenotouristique en Amérique du Sud, le grand vainqueur argentin est une pointure de la viticulture du pays depuis 1963.

Dans la vallée de l'Uco, au sud-ouest de Mendoza, la famille Zuccardi, désormais représentée par la troisième génération, reçoit les touristes dans un bâtiment contemporain en pierre brute qui se fond au paysage d'altitude. Le vignoble dispose d'un restaurant au sein même de sa bodega. 

Les plus vieux sols de la planète

A l'ouest, au bord de l'océan Atlantique, la Bodega Garzon est une référence en matière de vins uruguayens, grâce au travail effectué sur des vignes cultivées 160 mètres au-dessus du niveau de la mer. Son trésor ? Un terroir qui se base sur les sols les plus vieux de la planète. Les raisins sont vendangés à la main.

Le domaine, qui a reçu en 2018 le titre de "Meilleure cave du Nouveau Monde" par le magazine Wine Enthusiast, a compris l'enjeu du tourisme dans son succès.

Il a développé de nombreuses offres : randonnées à travers les vignes, ateliers d'assemblage ou même pique-niques au sein même des plants de raisins.

On y apprend même les secrets de cuisine de Francis Mallmann, chef ambassadeur du domaine Garzon, maître argentin de la cuisson au feu de bois mondialement connu qui officie aussi au Château Lacoste, près d'Aix-en-Provence. 

Le Chili est également représentée au sein de ce top 50 avec les domaines Montes et Vina Vik. 

Côté français, c'est le Bordelais qui fait office de porte-drapeau pour les vingt premières places, avec le Château Smith Haut Lafitte (7e) et le Château Pichon Baron (19e). A l'échelle européenne, le domaine autrichien Wachau a raflé le titre régional.