Il faut désormais payer une taxe pour quitter le Japon

Il faut désormais payer une taxe pour quitter le Japon
Il faut désormais payer une taxe pour quitter le Japon - © TommL - Getty Images/iStockphoto

Depuis le 7 janvier dernier, les touristes étrangers tout comme les Japonais doivent s'acquitter d'un montant de 1.000 yens (environ 8 euros) lorsqu'ils quittent l'archipel nippon.

 

Alors que le Japon s'apprête à vivre plusieurs grands événements sportifs mondiaux tels que la Coupe du monde de rugby en 2019 puis les Jeux Olympiques en 2020 à Tokyo, le pays a instauré une taxe, baptisée "Sayonara" ("Au revoir" en japonais) pour tous les voyageurs sur le départ. Selon les professionnels du tourisme, celle-ci est appliquée sur le prix du billet d'avion

Sont concernés aussi bien les Japonais que les touristes âgés de plus de deux ans, ou même les voyageurs dont le transit est supérieur à 24 heures. Aussi, cette taxe est appliquée pour le départ depuis les airs ou même la mer

Le gouvernement japonais espère récolter 50 milliards de yens pour financer de nouvelles infrastructures de reconnaissance faciale mises en place dans les aéroports. Une mesure qui tomberait à pic puisque le Japon s'attend à comptabiliser plus de 40 millions d'arrivées en 2019.