Face aux piétons, la révolte des cyclistes gronde à Amsterdam

Amsterdam est connue pour être une ville pionnière en matière de promotion du cyclisme, en témoigne ce projet fou de piste cyclable sous un lac. Mais si elle a longtemps fait le bonheur des amateurs de vélo, ceux-ci sont aujourd’hui en colère envers la municipalité, qu’ils accusent de favoriser les piétons.

Le centre de la ville est décidément en changement constant avec la disparition du quartier rouge ainsi que les coffee-shops qui devraient bientôt être interdits aux touristes. Aujourd’hui, ce sont plusieurs espaces piétons interdits aux vélos qui ont vu le jour, et ça ne plaît pas à tout le monde.

Les cyclistes bientôt évincés du centre-ville ?

2 images
© AFP or licensors

Des associations de cyclistes affirment que la ville donne désormais la priorité aux piétons dans son centre historique, au détriment des cyclistes.

Ceux-ci craignent d’être, à terme, interdits de rouler dans plusieurs quartiers emblématiques et commencent à manifester leur mécontentement.

Amsterdam demeure une ville parfaitement adaptée aux cyclistes mais il est de plus en plus difficile de circuler dans certaines zones du centre. Il s’agit généralement de rues piétonnes, délimitées désormais par de petites bordures, comme c’est le cas à Damstraat ou Haarlemmerstraat. Il s’agit d’endroits à forte concentration touristique, avec notamment de nombreuses terrasses.


Lire aussi : Amsterdam : le quartier rouge va quitter le centre-ville


Des petits panneaux dédiés proposent toutefois des itinéraires de substitution aux cyclistes mais non sans conséquence : moins les vélos sont autorisés à rouler dans le centre, plus les pistes cyclables aux alentours se retrouvent encombrées.

La municipalité défend une gestion équitable de l’espace public

C’est la vitesse des vélos, jugée excessive dans ces rues très fréquentées, qui est à l’origine de la grogne des résidents et des professionnels de la restauration. Le fait est que la cohabitation entre cyclistes et piétons est souvent source de stress.

Et les choses pourraient ne pas en rester là. Certaines voies cyclables pourraient ainsi prochainement devenir à leur tour des zones piétonnes, tout comme l’Université d’Amsterdam. Reste à savoir si les vélos seront cette fois acceptés ou non.

Aux dernières nouvelles, la municipalité n’aurait cependant pas prévu d’interdire les vélos du centre mais juste de fluidifier le trafic sur certains axes très fréquentés par les piétons.

Dans le même temps, elle met en avant les nombreux parkings réservés aux vélos qui sont actuellement en construction, dont l’un pourra même accueillir plus de 7000 bicyclettes à la gare centrale d’Amsterdam. Le problème se pose (ra) de toute façon dans toutes les métropoles souhaitant favoriser la pratique du cyclisme.