Escapade à Strasbourg, que faire en Alsace pour un weekend ?

Direction l’Est pour un séjour à Strasbourg, entre sortie culturelle et pause relaxante.

Strasbourg illustré avec Tomi Ungerer

5 images
Escapade à Strasbourg, que faire en Alsace pour un weekend ? © PATRICK HERTZOG - AFP

Véritable madeleine de Proust ! Tomi Ungerer est l’un des illustrateurs que le monde nous envie. L’Alsacien, décédé en 2019 connu pour ses livres pour enfants dont "Les Trois Brigands", "Jean de la Lune" ou encore "Le Géant de Zéralda" est mis à l’honneur dans un musée qui lui est entièrement dédié. L’occasion de découvrir aussi le travail engagé de l’artiste, notamment autour de la Guerre du Vietnam et de la ségrégation raciale.

Trinquer à l’apéro

5 images
Escapade à Strasbourg, que faire en Alsace pour un weekend ? © Phil Haber Photography - Getty Images

Pourquoi ne pas s’installer sur un quai le long de l’Ill ? Après une petite promenade, où vous aurez regardé avec des yeux d’enfants l’armada de cygnes qui peuplent le bras d’eau, allez donc fêter le plaisir de vivre un été déconfiné sur le quai Koch, d’où vous aurez une jolie vue sur l’Eglise Saint-Paul.

Pique-niquer à l’abri des regards

5 images
Escapade à Strasbourg, que faire en Alsace pour un weekend ? © NickNomi - Getty Images/iStockphoto

Si vous en avez votre claque des maisons à colombages et de la foule, quittez vite la Petite France (quartier historique de la ville de Strasbourg) pour le Parc de l’Orangerie. Avec ses 26 hectares, vous aurez de quoi vous cacher des curieux. Mais attention, vous pourriez avoir de la compagnie… celle de quelques cigognes. C’est ici même que le volatile, véritable symbole de la région, en danger de disparition, a été réintroduit dans les années 1970. Pour digérer, une petite balade autour du lac, orné d’une grande cascade romantique, ou dans sa mini-ferme et son zoo, constituera la meilleure prescription.

Croquer Strasbourg

Une adresse pas nécessairement estivale, mais qui vaut franchement le détour. Si vous souhaitez du traditionnel, sans pour autant passer par la maison Kammerzell, haut lieu de la choucroute et autres délices locaux, direction Au Coin des Pucelles. Logée dans une petite rue du même nom et affichant une façade discrète mais coquette, l’adresse propose une ambiance chaleureuse, avec banquettes en bois et nappes à carreaux, associant le charme du winstub à celui du bistrot. Côté assiette, les grands classiques du genre, dont le gratin de spaëtzles au munster, qui a su conquérir notre cœur et notre estomac.