En Sardaigne, les piétons scotchés à leur téléphone sont verbalisés

Afin de lutter contre les accidents de la route liés au manque d’attention des passants obnubilés par leur smartphone, la Sardaigne a pris la décision de les sanctionner. Une première en Europe.

 

Les habitants de la ville de Sassari en Sardaigne vont devoir se montrer plus vigilants. Depuis plusieurs mois, la police est en droit de sanctionner d’une amende de 22 euros les piétons qui sont scotchés à leur téléphone portable. Elle a déjà verbalisé une centaine de personnes. L’objectif: lutter contre les 21% d’accidents de la route impliquant des piétons, souvent distraits. Un chiffre en hausse, qui s’est longtemps situé à 15%.

 

Un phénomène en développement

La ville de Sassari suit ainsi les traces d’autres villes qui ont déjà sensibilisé leurs habitants à cette mauvaise habitude. À Honolulu, les forces de l’ordre distribuent des amendes de 35 dollars à ces étourdis. À Augsbourg en Allemagne, des systèmes lumineux ont été mis en place sur les trottoirs aux abords des passages piétons. Tobias Harms, qui travaille au Département des travaux publics de la ville, explique: "Nous avons effectué des recherches qui nous ont appris que le feu de signalisation ordinaire n’attirait plus l’attention des piétons. C’est à ce moment-là que nous avons eu l’idée d’installer un signal supplémentaire sur le sol". En Corée du Sud, ce sont des panneaux de signalisation qui rappellent aux piétons de lever la tête.