Coronavirus : Venise se remet timidement en marche

Les hordes de touristes se sont évaporées des ruelles de la Cité des Doges et les vaporetti, les bateaux-bus, sont quasiment vides.

Des magasins rouvrent mais seulement 2 jours par semaine

Les librairies et papeteries, de même que les magasins d'habillement pour enfants, ont été autorisés à rouvrir à partir de mardi, mais seulement deux jours par semaine, dans la région de Vénétie (nord-est), dont Venise est la capitale.

Au lieu de l'agitation habituelle, quelques habitants, tous équipés de masques de protection, s'affairent çà et là pour se préparer à la phase 2 post-confinement.

La Vénétie a enregistré 940 décès depuis le début de la pandémie (sur plus de 21.000 en Italie). Le président de la région Vénétie Luca Zaia a doublé la distance de sécurité entre les personnes, qui est désormais fixée à deux mètres.

Des consignes qui manquent de clarté

Claudio Morelli, l'un des propriétaires de la librairie Marco Polo, explique que la situation des librairies n'est cependant pas très claire : "L'Etat nous dit que les livres sont essentiels mais les autorités régionales disent: 'Oui c'est essentiel mais seulement jusqu'à un certain point, ouvrez seulement deux jours par semaine'".

"Cette phase 2 n'est pas encore très claire, parce que nous avons peu d'informations, elles sont fragmentaires", renchérit Elena Franzon, qui possède une papeterie.

Elle est ainsi autorisée à ouvrir la partie papeterie de son magasin mais pas celle où elle fait des photocopies.

Le gouvernement italien a imposé le 9 mars de strictes mesures de confinement pour endiguer la progression du virus, mettant à l'arrêt l'économie de la péninsule, mais compte relancer progressivement les activités.

Pour l'instant, les mesures de confinement sont en vigueur jusqu'au 3 mai. Aux réglementations nationales viennent s'ajouter les mesures prises au niveau des régions, qui ont de nombreuses compétences en Italie, en particulier dans le secteur de la santé.