Amsterdam : le quartier rouge va quitter le centre-ville

Le quartier rouge (red-light district) d’Amsterdam va bien quitter le centre-ville, comme les rumeurs le laissaient déjà pensé il y a un an avec un complexe érotique en bord de ville. Après la décision (encore en cours) d’interdire les coffee-shops aux touristes, la municipalité de la ville ferme de nombreuses mannes touristiques. Une stratégie réfléchie afin de diminuer le tourisme de masse dans la capitale (en dehors de la période Coronavirus) ? Une volonté de ne garder que les touristes intéressés par la culture d’Amsterdam et ainsi de diminuer les dégâts sur la ville ?

Une réinitialisation d'Amsterdam

3 images
Amsterdam : le red-light district va quitter le centre-ville © @ Didier Marti - Getty Images

C’est ce que l’on peut croire en lisant les mots de Femke Halsema, maire écolo de la ville, repris par The Guardian : "C’est une réinitialisation d’Amsterdam en tant que ville touristique."

"Les touristes sont les bienvenus pour profiter de la beauté et de la liberté de la ville, mais pas à n’importe quel prix".

La décision était en pourparlers depuis des mois et, selon DutchNews, les membres du conseil d’Amsterdam se sont prononcés en faveur du projet fin janvier 2021. D’après le plan étudié, les maisons closes du centre-ville seront fermées pour être ensuite relocalisées en périphérie dans un "centre érotique".

Des bus pour amener les clients depuis la gare?

3 images
Amsterdam : le red-light district va quitter le centre-ville © ANOEK DE GROOT - AFP

En 2019, quand Femke Halsema a proposé l’idée, un groupe de défense des travailleuses du sexe s’est formé, le Red Light United, qui a très vite communiqué avec les instances politiques, expliquant que 90% des 170 travailleuses du sexe actuellement "en poste" au bord du canal du Singel et De Wallen veulent y rester.

De plus, un membre du groupe, sous le pseudonyme de Foxxy, a expliqué son point de vue au journal Het Parool à l’époque : "Le déménagement n’est pas une option car les clients ne sauront pas où trouver les travailleuses du sexe. Halsema va organiser des voyages en bus pour les clients vers le Westelijk Havengebied [un quartier au nord du centre-ville] ?". Elles en doutent…