Amsterdam envisage d'interdire les coffeeshops aux touristes

La capitale néerlandaise en compte à elle seule 166, soit 30% de l'ensemble des coffeeshops des Pays-Bas, selon les chiffres de la ville d'Amsterdam.
La capitale néerlandaise en compte à elle seule 166, soit 30% de l'ensemble des coffeeshops des Pays-Bas, selon les chiffres de la ville d'Amsterdam. - © Milosz Maslanka / Shutterstock

La maire écologiste d'Amsterdam Femke Halsema a proposé d'interdire les coffeeshops de la ville aux touristes.

Elle souhaite ainsi réduire "le pouvoir d'attraction d'Amsterdam en tant que lieu de villégiature du tourisme des drogues douces", a-t-elle écrit une lettre adressée à son conseil municipal.


Lire aussi : Amsterdam tombe doucement en ruine, la ville réagit après 5 ans de rapports alarmants d'experts


Après avoir déjà envisagé un complexe "érotique" pour transformer le Quartier rouge et le tourisme sexuel de la ville, Amsterdam s'attaque à un autre type de tourisme qu'elle n'a plus envie de voir. Sachant que le tourisme de masse est un vrai problème à Amsterdam (en dehors de la période Covid-19), on comprend mieux pourquoi la ville tente de reprendre le contrôle de son tourisme.

Les "touristes du cannabis" ne sont plus les bienvenus

"Au cours des dernières années, nous avons constaté que la demande de cannabis à Amsterdam a énormément augmenté ", a précisé Femke Halsema, au cours d'une interview accordée vendredi à la télévision publique NOS.

"C'est surtout en raison de l'augmentation du nombre de touristes", a-t-elle ajouté, estimant qu'une partie d'entre eux sont des "touristes du cannabis", qui se rendent à Amsterdam exclusivement afin de consommer cette drogue.

Ces "touristes du cannabis" sont source de nuisance pour le centre-ville de la capitale, selon la maire d'Amsterdam.

"Amsterdam est une ville internationale et nous souhaitons accueillir les touriste mais nous aimerions des touristes qui viennent pour la richesse de la ville, pour sa beauté, pour ses institutions culturelles", a-t-elle confié à la télévision publique néerlandaise.


Lire aussi : Selon une enquête, les consommateurs de cannabis en connaissent mal les effets sur la santé


Les Pays-Bas comptent 570 coffeeshops, selon les chiffres du ministère de la Santé publique. La capitale néerlandaise en compte à elle seule 166, soit 30% de l'ensemble des coffeeshops des Pays-Bas, selon les chiffres de la ville d'Amsterdam.

Depuis les années 1970, le gouvernement néerlandais tolère ces établissements qui vendent du cannabis à des consommateurs. La production de cannabis et son approvisionnement sont en revanche illégaux.