Une ville au Japon où les touristes sont priés de ne plus manger

La ville de Kamakura, en périphérie de Tokyo, est célèbre pour son Bouddha assis géant
La ville de Kamakura, en périphérie de Tokyo, est célèbre pour son Bouddha assis géant - © SeanPavonePhoto / IStock.com

La ville côtière de Kamakura, dans la préfecture de Kanagawa au Japon, a décidé d'interdire aux voyageurs de manger en marchant. Cette destination balnéaire, située à une cinquantaine de kilomètres de Tokyo, est célèbre pour son Bouddha géant.

Alors que la ville de Kyoto avait édité un guide en 2017 à destination des touristes pour leur enseigner les bonnes manières de se comporter, les autorités japonaises ont décidé d'interdire toute consommation de denrées alimentaires dans la ville de Kamakura.

Cette cité balnéaire est très fréquentée par la population tokyoïte qui vient échapper à la foule de la mégalopole japonaise le temps d'un week-end pour se reposer au bord de la baie de Sagami. Nombre d'étrangers prennent aussi le train pour visiter Kamakura et ses nombreux temples, datant du XIIe siècle et qui témoignent de l'importance de la petite ville au Moyen-Age. Les voyageurs viennent en premier lieu découvrir le Bouddha assis en bronze, datant de 1252, qui pèse 122 tonnes et s'élève à plus de 11 mètres de haut.

La ville de Kamakura souhaite surtout lutter contre les déchets et les restes de nourriture laissés à l'abandon dans les artères les plus fréquentées. Pour autant, les autorités n'appliquent aucune amende à ceux qui ne respecteraient pas cette nouvelle règle, précise CNN.

Cette décision n'est pas sans rappeler celle des autorités italiennes qui ont décidé d'interdire l'année dernière la consommation de nourriture sur le pouce dans le quartier historique de Florence. A la différence des Japonais, ces dernières appliquent des amendes pouvant aller jusqu'à 500 euros. La capitale de la Toscane a en fait emboîté le pas de Rome. A Venise mais aussi à Vérone, une loi avait été votée pour empêcher l'ouverture de nouveaux restaurants proposant la vente à emporter.