Quand Instagram détruit la nature et l'expérience

Quand Instagram détruit la nature et l’expérience
Quand Instagram détruit la nature et l’expérience - © franckreporter - Getty Images

Ce n’est une surprise pour personne, l’instagramisation des beaux espaces naturels est un fléau.

Vous avez forcément déjà vu ce genre de scène : une photo relaxante d’une personne sur un rocher avec devant elle, le paysage enneigé d’un sublime fjord norvégien. Une sensation de bien-être et de détente vous envahit et vous laisse rêveur jusqu’à ce que, quelques clichés plus loin, vous tombiez sur la réalité derrière la photo...

Ce qui est plus neuf dans l’actualité, ce sont les nouveaux tags de localisation pour essayer de sauvegarder les lieux naturels qui ont grand besoin de repos et de quiétude plus que de (mauvaise) publicité.

Tag Responsibly, Keep Jackson Hole Wild

L'office du tourisme de la région de Jackson Hole dans le Wyoming (USA) s'est rendu compte, en 2018, que la meilleure manière de toucher les instagrameurs et autres millenials qui communiquent par smartphones interposés, c'était justement d'utiliser les réseaux sociaux. Ils ont créé une campagne contre la géolocalisation sur Instagram. Les instagrameurs, explorateurs et touristes passant par ce petit coin de paradis font des photos sublimes, les mettent sur les réseaux sociaux mais sont incités à ne pas dire où ils ont pris la photo et ainsi, à préserver le lieu des hordes de touristes comme on en voit de plus en plus dans les lieux sublimes. 

"In Jackson Hole, our lands are highly ‘grammable because of a tradition of preserving the wild. Unfortunately, every time someone tags the precise location in an epic nature photo, it brings excess traffic that’s harmful to the environment. As champions of conservation, we ask that you share your photos using a generic location tag:  Tag Responsibly, Keep Jackson Hole Wild."

"A Jackson Hole, nos paysages sont très 'instagramables' car nous avons pour tradition de préserver nos terres. Malheureusement, chaque fois que quelqu'un tag la localisation précise dans une de leur sublime photo, cela nous amène un trafic non voulu qui dégrade notre environnement. En tant que champions de la conservation, nous vous demandons de partager vos photos en utilisant un tag de localisation générique :  Tag Responsibly, Keep Jackson Hole Wild."

I Protect Nature

Début juillet, la section France du WWF a mis en place une nouvelle géolocalisation pour permettre de protéger la nature contre l'instagramisation de lieux préservés et mis en péril par cette tendance de reproduction de photos à likes. "I Protect Nature" est indiqué à l'adresse du siège de WWF France, à Paris et permet ainsi de protester contre les troupeaux de touristes qui envahissent et détruisent, sans complexe, des lieux sauvages.

Des comptes insta qui protestent

On trouve également des actions plus restreintes comme ces comptes instagram qui se moquent et qui dénoncent des activités stupides dans la courses aux likes. Le compte Youdidnotsleepthere qui a vu le jour après avoir croisé des gens plantant une tente au Grand Canyon uniquement pour prendre une photo et repartir ensuite, la tente sous le bras (oui, oui, des gens font ça!).

Ou encore le compte insta_repeat qui se moque des images de mise en scène dans la nature, que l'on voit défiler sur nos feeds Insta. De la magie diluée dans des dizaines de milliers de clichés et sur des milliers de comptes, qui perd tout sens mais qui fait gagner du like parce que les photos sont belles et qu'on aime appartenir à la communauté des voyageurs de nature.

Pour finir, le compte de Charles Post, un instagrameur suivis par plus de 106.000 personnes et qui, d'un premier abord, pourrait passer pour un influenceur comme les autres mais qui, au contraire, joue sur les images instagramables pour faire passer de vrais messages. En effet, sur chacune des légendes accompagnants les clichés, il prend le temps d'expliquer ce qu'il photographie, en quoi cette région est importante, cette pratique de pêche ancestrale et ce territoire menacé.

La réelle influence des instagrameurs ne devrait-elle pas être celle de donner le bon exemple?