On ne peut plus prendre de photos aux côtés des geishas de Kyoto

On ne peut plus prendre de photos aux côtés des geishas de Kyoto.
On ne peut plus prendre de photos aux côtés des geishas de Kyoto. - © lorenzoantonucci - Getty Images/iStockphoto

Les autorités de Kyoto ont décidé de mettre en place une mesure pour sanctionner les touristes qui oseraient déranger les Japonaises vêtues en costume traditionnel de geishas pour prendre un selfie ou toucher leur kimono dans la rue.

 

L'ancienne capitale impériale du Japon craint les effets du tourisme de masse et que ceux-ci ne mettent spécifiquement en péril le caractère authentique de son célèbre quartier de Gion. On trouve dans ce coin nippon les maisons qui ont structuré l'imaginaire d'une vie au Pays du Soleil Levant, articulées autour de structures basses en bois plusieurs fois centenaires. C'est ici même que les visiteurs rencontrent des geishas et les maikos, des apprenties geishas.

Malheureusement, la beauté et la délicatesse du costume de ces personnalités importantes dans la culture japonaise chatouillent beaucoup trop la curiosité de touristes, happés par l'envie de briller sur les réseaux sociaux. D'après la presse britannique, les autorités de Kyoto ont en effet instauré une mesure pour imposer une amende à ceux qui harcèleraient les geishas pour prendre un selfie.

Il en coûtera désormais 10.000 yens (soit environ 82 euros) à ceux qui toucheraient, prendraient des photos sans le consentement de ces dernières ou les poursuivraient dans la rue. Selon une association locale de résidents et de propriétaires de boutiques, l'objectif est de ne pas transformer le quartier en attraction. Ils ont même mis en place une campagne pour inciter les touristes à observer une attitude décente envers les habitants de Kyoto.