Dorian, tempête tropicale, se rapproche des petites Antilles

La France a émis une vigilance jaune "cyclone" en Martinique, indiquant que de fortes précipitations orageuses étaient à craindre à partir de la fin de nuit de lundi à mardi et pour la journée de mardi.
La France a émis une vigilance jaune "cyclone" en Martinique, indiquant que de fortes précipitations orageuses étaient à craindre à partir de la fin de nuit de lundi à mardi et pour la journée de mardi. - © sigurcamp/shutterstock.com

La tempête tropicale Dorian se rapprochait lundi des petites Antilles, charriant des vents de près de 95km/h et les autorités américaines craignaient qu’elle ne devienne un ouragan à l’approche de Porto Rico.

Si vous êtes en vacances là-bas, faites attention !

La tempête Dorian se trouvait lundi à 395 kilomètres à l’est-sud-est de Sainte-Lucie et se déplaçait vers l’ouest-nord-ouest à près de 22km/h en direction des petites Antilles, a indiqué dans son bulletin de 15H00 GMT le Centre national américain des ouragans.

Une vigilance ouragan a été décrétée par le gouvernement de Sainte-Lucie.

La France a émis une vigilance jaune "cyclone" en Martinique, indiquant que de fortes précipitations orageuses étaient à craindre à partir de la fin de nuit de lundi à mardi et pour la journée de mardi.

Selon le Centre national des ouragans américain, Dorian charrie des vents d’environ 95km/h, avec des rafales à une vitesse supérieure possibles. La tempête devrait passer près de Porto Rico ou au sud de ce territoire américain mercredi et approcher l’est de Haïti mercredi soir.

"Dorian pourrait se rapprocher de la force ouragan quand il passe près du nord des îles du Vent mardi et devrait être un ouragan quand il se déplace (ra) près de Porto Rico et à l’est de Haïti", précise le NHC.

De 76 à 200 millimètres de pluie sont attendues de la Martinique à Saint-Vincent et les Grenadines, mais aussi à la Barbade.

Ancienne colonie espagnole devenue territoire américain avec un statut spécial d'"Etat libre associé", Porto Rico peine à se relever des ravages de deux ouragans, Irma et Maria, qui se sont succédé à l’été 2017.