YouTube interdit les vidéos dangereuses comme le Bird Box Challenge

YouTube interdit les vidéos dangereuses comme le Bird Box Challenge
YouTube interdit les vidéos dangereuses comme le Bird Box Challenge - © Saeed Adyani/Netflix

La plateforme de vidéos a mis à jour ses conditions d’utilisations et une nouvelle section, malheureusement nécessaire, a fait son apparition.

Dans ce nouveau règlement, on retrouve une section entièrement dédiée aux pranks et autres challenges dangereux que de jeunes YouTubeur relèvent pour faire parler d’eux. Le dernier exemple en date, intitulé le Bird Box Challenge, s’inspire du film du même nom, publié en décembre sur Netflix. 

Dans ce thriller réalisé par Suzanne Bier, les personnages doivent se masquer les yeux au risque de tomber nez à nez avec un mal mystérieux qui pousse au suicide tout ceux qui le regardent. 

Jake Paul, YouTubeur polémique et frère du tristement célèbre Logan Paul (qui avait filmé un cadavre en janvier 2018), s’est évidemment essayé au Bird Box challenge, en se filmant au volant de sa voiture, les yeux bandés, sans se soucier de sa sécurité et de celle de ses millions des jeunes abonnés à qui il pourrait donner des idées. Un autre challenge, très populaire au point de faire des ravages en début d’année passée, consistait à se filmer en avalant des Tide Pods, soit des capsules de lessive.

YouTube souhaite donc sensibiliser les vidéastes, prêt à tout pour faire le buzz, et détaille sa nouvelle politique : "YouTube regorge de défis et de pranks viraux, mais nous devons nous assurer que ce qui est drôle ne devient pas nuisible ou dangereux. Nous avons clairement indiqué que nos conditions d’utilisations interdisant les contenus préjudiciables et dangereux s’étendaient également aux pranks et challenges comportant un risque important, pouvant mener à des blessures graves. Nous n'autorisons pas les blagues qui font croire aux victimes qu'elles courent un grave danger physique, par exemple une prank d'invasion de domicile ou une blague simulant une fusillade au volant."

Pour autant, YouTube ne supprimera pas immédiatement la chaîne d’un YouTubeur publiant ce genre de contenu. Celui-ci recevra un avertissement et verra sa vidéo supprimée, mais l’avertissement ne durera que 90 jours. Après cette période, le YouTubeur pourra donc, en théorie, recommencer son processus sans risquer de perdre sa chaîne.