Vie privée : même Mark Zuckerberg utilise Signal

La récente fuite de données dont ont été victimes plus de 500 millions d’utilisateurs de Facebook continue de faire parler d’elle. Car même le patron du réseau social est concerné. 

Zuckerberg fait partie des 500 millions

Petit rappel des faits. Il y a quelques jours, des données dérobées en 2019 sur le réseau social ont été mises en ligne sur un forum de hackers. Parmi les informations dérobées, on retrouve des adresses e-mail, des noms complets, des dates de naissance et des numéros de téléphone.

500 millions d’utilisateurs à travers le monde, dont trois millions de comptes belges, ont été ciblés. Et Mark Zuckerberg n’y a pas échappé. 


Lire aussi : Fuites de données chez Facebook : comment savoir si vous êtes concernés ?


Son numéro de téléphone a été retrouvé

Comme on vous l’explique dans cet article, il existe un moyen simple de savoir si vos informations sont dans la nature. Cela passe par votre numéro de téléphone. Ce qui signifie qu’il est en théorie possible de vérifier si une de vos connaissances a été ciblée, simplement en entrant le numéro de téléphone lié à son compte Facebook. 

Et c’est ce qu’a fait le chercheur en cybersécurité Dave Walker. Après avoir trouvé le numéro du PDG dans la fuite, il s’est rendu compte que celui-ci… utilisait la messagerie privée Signal. 


Lire aussi : Comment quitter WhatsApp pour Signal ?


Mark Zuckerberg respecte également sa propre vie privée, en utilisant une application de chat dotée d'un cryptage de bout en bout et n'appartenant pas à Facebook. Il s'agit du numéro associé à son compte issu de la récente fuite Facebook.

Preuve que Mark Zuckerberg est sensible à la vie privée sur internet. Quand il s’agit de la sienne. Évidemment, Signal a sauté sur l’occasion pour se moquer du PDG. “Avec les nouvelles conditions d’utilisations de WhatsApp qui approchent (le 15 mai), Mark donne l’exemple.