Une mise à jour de l'application FaceApp a créé la polémique

Une mise à jour de l’application FaceApp créée la polémique
2 images
Une mise à jour de l’application FaceApp créée la polémique - © Tous droits réservés

Certains utilisateurs ont qualifié la mise à jour de “blackface digital”

FaceApp est une application gratuite permettant de transformer un simple selfie grâce à l’intelligence artificielle. À la différence d’un filtre Snapchat, qui vient se poser sur le visage de l’utilisateur, FaceApp examine la photo et est capable de transformer une expression neutre en sourire, de changer le sexe de la personne ou de la vieillir.
 

Une mise à jour qui a fait grincer des dents

Dans une nouvelle mise à jour, FaceApp a carrément offert la possibilité de changer la race de l’utilisateur. En un seul clic, vous pouviez transformer votre visage avec des traits asiatiques, indiens, caucasiens ou africains.

Pour Yaroslav Goncharov, le créateur de l’application, cela ne posait aucun problème. Au site Endgadget, il déclarait que ces filtres sont tous égaux, disposant même d’une seule icône pour les représenter (un globe).

Oubliant sans doute que ces filtres étaient clairement racistes. Aujourd'hui, FaceApp est revenu sur son idée et promet d’enlever ces 4 filtres.

Un problème qui n’est pas nouveau

FaceApp avait déjà créé une petite polémique au lancement de son application. En plus du filtre de vieillesse ou de changement de sexe existait un filtre “hot”, censé rendre l’utilisateur plus beau.

Ce filtre affinait les traits, mais pour les utilisateurs noirs, avait une fâcheuse tendance à blanchir leur peau.

Enfin Snapchat aussi a connu quelques problèmes, notamment avec son filtre Bob Marley, qui “jamaicanisait” les selfies. Quant au racisme asiatique, il est également souvent présent, notamment au travers de filtres “mangas”.