Un éditeur réclame 1,6 milliard de dollars à Spotify

Un éditeur réclame 1,6 milliard de dollars à Spotify
Un éditeur réclame 1,6 milliard de dollars à Spotify - © Tous droits réservés

Wixen Music Publishing, l'éditeur détenant les droits des chansons de Neil Young, The Doors, Missy Elliott, Carlos Santana ou encore Tom Petty a déposé une plainte à l'encontre du service de streaming.

15 000 dollars par morceau, soit le dédommagement maximal prévu par la loi. Voilà ce que réclame Wixen Music Publishing à Spotify, dans une plainte déposée au tribunal de Los Angeles. L'éditeur reproche au service de ne pas avoir réglé les droits de plus de 10 000 morceaux lui appartenant. 

"Alors que Spotify est devenu une entreprise multimilliardaire, les compositeurs de musique et leurs éditeurs, comme Wixen, n'ont pas pu profiter du succès de Spotify de manière juste et équitable puisque Spotify, à plusieurs reprises, a utilisé leur musique sans en avoir les droits, et sans donner de compensation financière", peut-on lire dans la plainte. 

Spotify aurait tenté de collaborer avec ces maisons de disques, mais selon le document, "dans une course pour être premier sur le marché, Spotify n'a pas fait suffisamment d'efforts pour acquérir les différents éléments requis".

L'entreprise suédoise n'a pas encore réagi à la plainte, mais aurait créé un fond de plus de 43 millions de dollars en mai 2017 pour régler à l'amiable les potentielles procédures judiciaires à son encore. Mais selon Wixen, le geste qui n'a pas encore obtenu l'aval de la justice est "largement insuffisant".