Uber : l'intelligence artificielle pour identifier des passagers en état d'ébriété ?

Uber pourrait mettre en place un système  déterminant si les utilisateurs se comportent de façon inhabituelle.
Uber pourrait mettre en place un système déterminant si les utilisateurs se comportent de façon inhabituelle. - © Anthony WALLACE / AFP

Uber songerait à offrir à ses chauffeurs, dès la commande de la course, des informations plus précises au sujet de comportements incohérents ou inhabituels de passagers, selon une demande de brevet déposée le 7 juin aux États-Unis.

Repérée par CNN, cette demande de brevet est intitulée 'Prédire le comportement de l'utilisateur à l'aide de l'apprentissage machine, de façon à altérer les paramètres de la course'.

Selon CNN, les auteurs de ce dépôt sont des membres (actuels ou anciens) de l'équipe 'confiance et sécurité' d'Uber. L'entreprise n'a pas souhaité commenter.

Selon la demande de brevet, l'application de transport voudrait établir un système d'évaluation du comportement du client à la commande, en le comparant à des attitudes antérieures. La vitesse de réaction de l'utilisateur dans l'entrée de données, sa vitesse de marche et son interaction avec l'interface entreraient en jeu dans cette évaluation.

L'heure et le lieu de la commande pourraient aussi servir d'indicateurs. Par exemple, la probabilité d'avoir bu quelques verres est plus importante pour un utilisateur faisant des erreurs de frappe et évoluant lentement dans un quartier où les bars sont nombreux à 4h00 du matin.

"Des comportements inhabituels d'usagers et/ou de conducteurs peuvent occasionner des incidents et des conflits", explique le brevet.

Pour éviter les mauvaises expériences pour les chauffeurs comme pour les passagers, Uber pourrait donc s'appuyer sur ces informations afin de déterminer si un chauffeur plus expérimenté devrait prendre en charge tel passager, ou bien s'il faut empêcher ce dernier de rejoindre d'autres passagers en Uber Pool.

L'un des exemples mentionnés par le brevet est celui d'un "passager extrêmement fatigué lors de la commande de course" et ayant des difficultés à localiser son véhicule Uber. Il serait "désirable de minimiser les conséquences de tels incidents de sécurité dans les systèmes de coordination de voyage".


AFP