Twitter, Facebook et TikTok interdisent les contenus souhaitant la mort de Donald Trump

Alors que le président des EtatsUnis est toujours hospitalisé, beaucoup d’utilisateurs sur Twitter, Facebook et TikTok se sont réjouis de la nouvelle. Une attitude qui ne sera plus tolérée par les differents réseaux sociaux. 

Les tweets qui souhaitent ou espèrent la mort, des lésions corporelles graves ou une maladie mortelle contre quiconque ne sont pas autorisés et devront être supprimés”, a expliqué Twitter ce 3 octobre.

Les comptes ne seront pas suspendus, seuls les messages concernés seront effacés, précise cependant le réseau social. 

Du côté de Facebook, Liz Bourgeois explique que “Facebook supprime les menaces de mort ou le contenu ciblant directement le président et lui souhaite la mort, y compris les commentaires sur ses publications ou sa page - en plus du contenu dans lequel il est tagué.

Enfin du côté de TikTok, les vidéos souhaitant la mort du président seront également détectées et supprimées car il s’agit d’une “une violation des règles de la communauté.”

La décision prise par les trois réseaux sociaux n’empêche cependant pas certains internautes de se réjouir de la situation. Comme l’explique Merriam-Webster, le dictionnaire faisant autorité concernant l'anglais américain, le mot “schadenfreude” a connu une augmentation du nombre de recherche de 30.500% sur le site web de l’encyclopédie. Selon Wikipedia, ce mot composé de deux noms allemands signifie “la joie malsaine que l'on éprouve en observant le malheur d'autrui.”