Twitter envisagerait une formule payante

Si le réseau social a connu sa plus forte croissance annuelle en nombre d’utilisateurs (+34%, soit 186 millions d’utilisateurs quotidiens), le chiffre d’affaires de l’entreprise est quant à lui en baisse (-19%), avec une perte de 127 millions de dollars sur un an. 

Voilà pourquoi Jack Dorsey, PDG de Twitter, envisage une version payante du réseau social. Selon CNN, des tests pourraient avoir lieu dans le courant de l’année. Le projet, nom de code Gryphon, pousse d’ailleurs Twitter à engager un nouvel employé, comme la remarqué le site américain The Verge. 

L’offre payante cohabiterait avec l’actuelle version gratuite du site, entièrement financée par la publicité. “Nous voulons nous assurer que cette nouvelle source de revenus soit complémentaire à notre activité publicitaire”, a déclaré Dorsey. “Nous pensons qu'il existe un monde où l'abonnement est complémentaire, où le commerce est complémentaire, où aider les gens à gérer les paywalls est complémentaire.

Les revenus publicitaires de Twitter ont également connu une forte baisse en ce début d’année, la faute principalement à la crise du Covid-19, qui a limité les dépenses des annonceurs. Alors que les analystes s’attendaient à des revenus atteignant les 585 millions de dollars, Twitter a enregistré une baisse de 23%, avec 562 millions de dollars empochés. 

L’annonce des résultats financiers de Twitter fait suite à ce que Dorsey a qualifié de "semaine difficile”, au cours de laquelle l’entreprise a dû faire face à un piratage massif qui a compromis de nombreux comptes vérifiés, y compris ceux de Barack Obama, Elon Musk ou Jeff Bezos. “Nous nous sentons mal à propos de l'incident de sécurité”, a déclaré Jack Dorsey. “Nous continuerons d’en faire toujours plus, en continuant à sécuriser nos systèmes et en continuant à travailler avec des cabinets externes et les forces de l'ordre."