Sonos va licencier 12% des ses effectifs

Quelques semaines après le lancement de la Sonos Arc, sa nouvelle barre de son haut de gamme, l’entreprise américaine annonce que la crise du coronavirus l’oblige à fermer un magasin à New York, et surtout se séparer de 12% de ses équipes. 

L’entreprise fermera également six de ses bureaux, tandis que Patrick Spence, son PDG, annonce une réduction de son salaire de 20%, de juillet jusqu’à la fin de l’année. 

Dans un communiqué transmis à nos confrères de The Verge, Patrick Spence explique avoir pris des “mesures immédiates” lorsque la crise du Covid-19 a frappé : “La pandémie et les répercussions économiques qui en résultent nous ont obligés à faire des choix difficiles, notamment des réductions de nos effectifs et la fermeture de certains de nos petits bureaux et de notre boutique à New York. Ces changements sont nécessaires pour que nous sortions de cette période prêts à profiter des opportunités que nous voyons dans le futur.

Selon Engadget, Sonos emploie actuellement plus de 1450 employés à plein temps, mais le nombre exact d’employés licenciés n’a pas été précisé. Dans les mois qui viennent, Sonos annonce se concentrer sur “la réduction des investissements marketing, la gestion et le resserrement des stocks et l'élimination de certaines dépenses d'exploitation”, afin de pouvoir traverser cette crise. 

L’annonce de ces licenciements arrive quelques semaines après la présentation de plusieurs nouveaux produits, dont la Sonos Arc, le nouveau Sonos Five, le Sonos Sub et la mise en place de la version S2 de l’application Sonos.