Selon Apple, les ordinateurs tactiles sont une (très) mauvaise idée

Le Microsoft Studio.
4 images
Le Microsoft Studio. - © Tous droits réservés

Le responsable du marketing international a annoncé la volonté d'Apple de réinvestir le marché des ordinateurs professionnels, en soulignant à plusieurs reprises qu'ils ne seront pas tactiles.

Revenons quelques mois en arrière. En novembre, Microsoft frappe fort avec le Studio, un ordinateur tout en un, doté d'un immense écran tactile de 28", le tout facturé 3000$. La cible : les créatifs, les professionnels, bref, ceux qui peuvent investir une telle somme dans un ordinateur qui se veut avant tout un outil de travail. La presse a acclamé l'ordinateur de Microsoft, qui se positionne comme un concurrent de l'iMac, qui règne en maître sur son segment.

Du coup, Apple l'a eu un peu mauvaise est s'est enfin décidée de sortir de son silence, presque six mois plus tard, croulant sous les critiques du monde professionnel. Il faut savoir que l'iMac n'a plus connu de mise à jour depuis plus d'un an, et que le Mac Pro, tour ronde sans écran, n'a plus été rafraîchi depuis... 2013. Une éternité sur le marché high-tech.

Une annonce d'annonce

Mais plutôt que d'annoncer de nouveaux produits, le constructeur a fait venir la presse spécialisée américaine dans son studio de développement pour annoncer... l'annonce future de nouveaux produits. Il faudra donc s'attendre à un nouvel iMac d'ici la fin de l'année avec, pour la première fois, une déclinaison professionnelle.

Le Mac Pro, lui, sera complètement revu en 2018. Le modèle sorti en 2013 inaugurait un nouveau format de tube en acier noir, prenant la forme d'une petite poubelle de table. Vendu pour plus de 3000€, l'ordinateur embarque des composants datés, alors qu'il est très peu évolutif. Tout cela devrait donc changer d'ici l'année prochaine, mais les professionnels devront se montrer patients.

Une mise à jour minime comme un pansement pour tenter de contenir l'inondation

En attendant, une légère mise à jour est disponible, aux même prix, les performances seront plus élevées. C'est déjà ça diront certains, mais c'est plutôt décevant pour une entreprise qui dépense plus de 10 milliards de dollars chaque année en budget de recherche et développement.Ces Mac Pro seront accompagnés de nouveaux écrans. Là encore, Apple a complètement arrêté de produire des écrans, en faisant un partenariat avec LG pour accompagné ses nouveaux MacBook Pro en novembre dernier. La pomme reviendra donc sur un marché qu'elle avait officiellement abandonné.

Phill Schiller, responsable du marketing chez Apple, a précisé qu'aucun de ces produits ne sera équipé d'un écran tactile. "Les professionnels adorent l'iPad Pro, nous les voyons comme des produits complémentaires" dit-il, avant d'ajouter que les clients sont libres d'acheter plusieurs produits...

L'iPhone roi, le reste attendra

Ce qui est très particulier chez Apple, c'est que la clientèle professionnelle à toujours représenté un public très important. Du moins, il y a quelques années. Depuis la montée en puissance de l'iPhone, qui représente aujourd'hui deux tiers du chiffres d'affaires de l'entreprise, les Mac Pro et autres iMac sont clairement passés au second plan, pour donner d'avantages de visibilité et de moyens au développement des produits mobiles grand public comme l'iPhone ou l'Apple Watch.

Une stratégie profitable sur le court terme, Apple n'a jamais autant généré d'argent qu'aujourd'hui, mais qui risque de poser problème sur le long terme, avec une image moins innovante que la pomme se colle déjà aujourd'hui.