Resident Evil Village : voici ce qu’en pense la presse

Le huitième épisode de Resident Evil sera disponible dès ce vendredi 7 mai. Et les premiers avis sont déjà connus. 

Un épisode audacieux

C’est l’avis de GameBlog, qui explique que “dans Resident Evil Village, cette audace se manifeste de plusieurs manières. L'une d'elles se situe au niveau de la mise en scène et du gameplay de certaines séquences, avec du jamais vu dans la série jusqu'à présent. Ici, la peur et le stress peuvent être déclenchés de diverses manières et c'est appréciable.

Le journaliste Romain Mahut poursuit en expliquant que “cette audace s'exprime également dans la narration et plus particulièrement via des choix effectués par Capcom dans la dernière partie du jeu. Ces décisions sont bien senties et apportent une certaine fraîcheur à ce "huitième" épisode. Paradoxalement, le principal bémol qui peut être émis au sujet de l'aventure concerne lui aussi la dernière partie du jeu dans lequel l'horreur cède sa place à l'action.

Un chef d’oeuvre

Du côté de Presse-Citron, Stéphane Ficca n’hésite pas à qualifier le jeu de chef d’oeuvre de l’horreur. “L’aventure est un modèle de mise en scène, avec un jeu à la fois stressant, violent et très dynamique (limite trop), si bien que la première heure laisse clairement augurer d’un pur chef-d’œuvre du genre horrifique”, écrit le journaliste. 


Lire aussi : Xbox : Microsoft n’a jamais gagné d’argent grâce à la vente de consoles


Petit bémol cependant : un trop plein d’action et des graphismes pas toujours à la hauteur. “Clairement photoréaliste en intérieur (certains décors sont juste incroyables !), avec en prime des effets de lumière sublimes, Resident Evil Village est un peu moins pimpant dès lors que l’on se promène un peu dehors. Rien d’alarmant certes, l’ensemble reste très (très) agréable visuellement, mais les puristes à l’œil vif repéreront rapidement quelques faiblesses (et même quelques chutes de frame rate).

Une ambiance gothique réussie

L’atout charme de ce Resident Evil repose principalement sur son ambiance gothique et sur son univers issus d’un conte ayant mal tourné. Ici, le merveilleux, le fantastique et l’horreur se côtoient telle une Sainte Trinité des enfers”, déclare jeuxvideo.com. 

Le site spécialisé pointe également du doigt les affrontements et les combats, un peu trop longs : “Disposant d’un contenu généreux, d’un rythme soutenu et de situations variées, Village est un parc d’attraction de l’affreux. Avec son grand huit qui a des montées parfois trop hautes : quelques combats de boss et parties de niveaux tirent un peu trop en longueur.


Lire aussi : Fall Guys est retardé sur Switch et Xbox au profit du cross-play


Pour terminer, le journaliste Carnbee conclut que ce Resident Evil Village surprend peu, surtout après Resident Evil 7. “Bien qu’il puise ses inspirations du fond des oubliettes espagnoles appartenant au quatrième volet, le titre de Capcom parvient à tirer son épingle du jeu grâce à son ambiance teintée de fantastique originale pour la saga. L’absence impardonnable de réalité virtuelle et la présence d’un sentiment de “déjà joué” l’empêchent toutefois de prétendre au titre de chef éminent du village.