Quand la série South Park active les enceintes connectées de plusieurs millions d'Américains

Quand la série South Park active les enceintes connectées de plusieurs millions d’Américains
2 images
Quand la série South Park active les enceintes connectées de plusieurs millions d’Américains - © Tous droits réservés

Les téléspectateurs de la chaîne Comedy Central ont été surpris par le premier épisode de la 21e saison de la série de Trey Parker et Matt Stone

“Ok Google”, “Alexa”, “Dis Siri”…

Activer une enceinte connectée, comme le Amazon Écho ou le Google Home est simple. Il suffit de prononcer une formule magique propre à chaque marque, et de décrire une action. “Alexa, ajoute du lait sur ma liste de courses”. “Ok Google, quel temps fera-t-il demain sur Bruxelles ?”. “Dis Siri, j’ai combien de rendez-vous prévus la semaine prochaine ?”

Les possibilités sont quasiment infinies et les créateurs de la série South Park l’ont bien compris. Dans le premier épisode de la vingt et unième saison, “White People Renovating Houses” (Des blancs qui rénovent des maisons), il est question du mouvement nationaliste blanc aux États-Unis, mais également d’enceintes connectées.

Des fausses alarmes et des listes de courses vulgaires

À plusieurs reprises dans l’épisode, le personnage de Cartman interagit avec des enceintes connectées et leur dicte des actions à l’image de la série, c'est-à-dire vulgaire et bourré d’insultes.

Les téléspectateurs ont alors vu leurs enceintes réagir, en répétant certaines répliques, en ajoutant des objets vulgaires sur leur liste de courses (notamment des “Hairy Balls” et des “Titty Chips”, qu’on vous laisse traduire), ou en programmant des alarmes.

Au-delà du gag, que certains peuvent trouver de mauvais goût, l’épisode pose la question de la sécurité de ces objets connectés. En avril, une publicité pour Burger King avait profité de la réactivité de l’enceinte de Google pour lui faire réciter les ingrédients du Whopper, l’hamburger emblématique de la marque. Ce qui avait fortement déplu à Google (et aux propriétaires du Google Home). Si la pub a très vite été bloquée par Google, empêchant l’enceinte de réagir, le coup des créateurs de South Park était imprévisible. Et il ne sera, à coup sûr, pas le dernier du genre.