Pour Twitter, le théoricien du complot Alex Jones ne contrevient pas à ses règles d'utilisation

Contrairement à d'autres plateformes, Twitter a décidé de ne pas bannir Alex Jones du réseau social
Contrairement à d'autres plateformes, Twitter a décidé de ne pas bannir Alex Jones du réseau social - © Tous droits réservés

Contrairement à Facebook, Spotify, YouTube et Apple, Twitter a décidé de ne pas supprimer les comptes du théoricien du complot Alex Jones pour le moment.

Un porte-parole du réseau social a expliqué à la chaine américaine d’information économique CNBC que les comptes d’InfoWars et d’Alex Jones « ne violent pas les politiques de l’entreprise ».

Même son de cloche pour Jack Dorsey, fondateur et PDG de Twitter, qui donne la même raison sur son compte personnel. « Il n’a pas violé nos règles. Nous ferons appliquer la loi s’il le fait. […]  Nous allons appliquer aux comptes d’Alex Jones les mêmes normes que nous appliquons à tous les comptes, sans prendre des mesures ponctuelles pour nous satisfaire à court terme, et en alimentant de nouvelles théories conspirationnistes. » Il ajoute également que ce serait une erreur de « succomber et simplement réagir à la pression extérieure. »

Une décision qui provoque un tollé

Les réactions aux tweets de Jack Dorsey ne se sont pas fait attendre. Beaucoup y répondent en critiquant la décision par des exemples de décisions antérieures prises par le réseau social — comme bloquer toute personne rebaptisant son compte du nom d’Elon Musk — ou en rappelant qu’Alex Jones diffuse de fausses informations et cause du tort à des personnes qui ne lui ont rien demandé.

Pendant ce temps, Alex Jones a profité du maintien de ses comptes sur Twitter pour répondre sur Periscope — le service de diffusion de vidéo en direct de Twitter — aux différentes suppressions de contenu de ce lundi.