Pour le PDG de Sony, une cinquième PlayStation est "nécessaire"

Pour le PDG de Sony, une cinquième PlayStation est “nécessaire”
Pour le PDG de Sony, une cinquième PlayStation est “nécessaire” - © Tous droits réservés

Le PDG du groupe nippon s’est confié au Financial Times, sans pour autant nommer celle qui aura la lourde tache de succéder à la PlayStation 4.

Actuellement, ce que je peux dire, c’est qu'il est nécessaire d'avoir un hardware de prochaine génération.” Autrement dit, peu importe son nom, mais il y aura bien une cinquième PlayStation dans un futur proche. Face au marché du jeu vidéo mobile, qui pèse désormais près de 70 milliards de dollars dans le monde, et le cloud gaming qui semble être le futur du jeu vidéo, Kenichiro Yoshida affirme que le futur de la PlayStation passera bien par une nouvelle console physique. 

L’arrivée du projet xCloud de Microsoft, du project Stream de Google, ou encore le service PlayStation Now déjà présent sur PS4 ne seraient donc pas encore, selon Kenichiro Yoshida, aussi convaincant qu’une expérience offerte par une véritable console de salon. Rappelons qu’en mai dernier, John Kodera, CEO de Sony Interactive Entertainment, avait déclaré que la prochaine PlayStation arriverait dans les trois prochaines années (“Nous allons utiliser les trois prochaines années pour préparer la prochaine étape, nous accroupir pour pouvoir sauter plus haut à l'avenir”), soit au plus tard en 2021, huit ans après le lancement de la PlayStation 4. 

Quoi qu’il en soit, la PlayStation 4 a été un véritable succès pour Sony, se plaçant systématiquement en tête des ventes de toutes les divisions du groupe depuis 2013. Une PlayStation 5 serait la suite logique, même si des sources ont confié au Financial Times qu’elle “pourrait ne pas représenter un changement majeur par rapport à la PS4, et que l'architecture fondamentale serait similaire.” Sony continuerait également de proposer des sorties physiques pour la plupart des jeux tout en misant comme la concurrence sur le cloud gaming.