PlayStation 5 : un premier recours voit le jour aux États-Unis à propos du DualSense Drift

Depuis plusieurs jours, des joueurs se plaignent de la manette DualSense qui accompagne la PlayStation 5. Et pour cause, il semblerait que certains modèles soient victimes de “Drift”, soit le fait que les joysticks de certaines manettes enregistrent des mouvements qui ne sont pas causés par les joueurs.

Il n’en fallait pas plus pour qu’une class action voit le jour aux États-Unis. En effet, un recours collectif a été initié à l'encontre de Sony le vendredi 12 février. L’affaire, gérée par le cabinet Chimicles Schwartz Kriner & Donaldson-Smith (CSK&D), a été initiée par un certain Lmarc Turner, un joueur de Virginie. 

Le choix du cabinet n’est pas anodin, car CSK&D s’est déjà penché sur les problèmes de Joy-Con Drift, un souci similaire qui touche cette fois les manettes de la Switch de Nintendo. 

La plainte déposée nous apprend que les personnes concernées “demandent une réparation pécuniaire pour les dommages subis, une mesure déclaratoire et une injonction publique.

En raison des pratiques commerciales déloyales, trompeuses et / ou frauduleuses de Sony, les propriétaires de manettes DualSense, y compris le demandeur, ont subi une perte vérifiable, un préjudice en fait, et ont été lésés par l'attitude de Sony”, précise le recours. 

Il est vrai que Sony n’a pas de véritable solution à proposer aux joueurs concernés. Bien qu’une extension de la garantie pourrait être un bon début. Ce qui n’est pas envisagé pour l’instant. D’ici là, le cabinet CSK&D demande aux joueurs américains de se manifester via un formulaire.