PlayStation 5 : Sony promet un stock plus important qu’au lancement de la PS4

Sony se veut rassurant. Après l’article de Bloomberg, qui annonçait que la production de la next-gen était ralentie (passant de 15 millions d’unités à 11 millions d’ici la fin du mois de mars 2021), le géant nippon remet les pendules à l’heure dans une interview accordée au Washington Post. 

Alors que les précommandes de la console, lancées sans prévenir, provoquent une véritable foire d’empoigne virtuelle (au point de faire réagir ironiquement Microsoft), le PDG de Sony, Jim Ryan, assure qu’une pénurie est improbable. 

Pour assurer la demande, l’entreprise a affrété 60 avions-cargos, afin de livrer la console dans le monde entier. Pour rappel, le lancement de la PlayStation 5 se fera en deux temps : le 12 novembre dans 7 pays, à savoir les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, le Mexique et la Corée du Sud. Puis le 19 novembre dans le reste du monde. 

Dans son article, le Washington Post rappelle que Sony avait écoulé 2,1 millions de PlayStation 4 en deux semaines, dont un million le premier jour. 

"Pendant un temps, au début du Covid, la situation était loin d'être claire”, explique Jim Ryan. “Nous ne savions pas si nous serions livrés à temps ni s’il y aurait un marché pour la console. Les gens seraient-ils autorisés à aller dehors ? Les magasins seraient-ils ouverts ? Cela a été une année comme aucune autre. Mais tout cela ne fait que renforcer notre détermination, et la voie que nous avons tracée en début d'année était absolument la bonne.

À l’heure actuelle, et quoi qu’en pense Jim Ryan, la PlayStation 5 est en rupture de stock dans de nombreuses enseignes.