PlayStation 5 : bugs, stock et mises à jour, on fait le point !

Moins d’une semaine après sa commercialisation en Europe, la console de Sony continue de faire parler d’elle quotidiennement. On regroupe pour vous l’essentiel des dernières informations en date. 

Un point sur le stock

À moins d’avoir précommandé la console, il est à l’heure actuelle impossible de mettre la main sur un exemplaire. Sauf si vous souhaitez dépenser une fortune sur des sites comme eBay ou 2ememain, où certains n’hésitent pas à revendre leur PlayStation 5 plus du double du prix d’origine. 

Selon Jim Ryan, PDG de Sony Interactive Entertainment, il ne s’agit pas d’une tactique commerciale de la part du constructeur, mais bien une pénurie due au succès du produit. “Absolument tout a été vendu”, a-t-il déclaré au site russe TASS. “J'ai passé une grande partie de l'année dernière à essayer de m'assurer que nous pouvions générer une demande suffisante. Et maintenant, je passe beaucoup plus de temps à essayer d'augmenter l'offre pour répondre à cette demande.

Autrement dit, il ne faut pas s’attendre à voir la console sous le sapin cette année. D’autant que ce vendredi, c’est le Black Friday et les quelques exemplaires supplémentaires éventuellement mis en vente par les enseignes risquent de partir très, très vite. 

La DualSense fonctionne sur Steam

Valve a annoncé que la manette de la PlayStation 5 était désormais prise en charge par la plateforme. Il est donc possible de jouer à des jeux PC achetés sur la boutique avec la DualSense. Du côté des développeurs, ils pourront utiliser le LED, le trackpad, le gyroscope et le vibreur de la manette. Seules les gâchettes adaptatives ne sont pour l’instant pas compatibles. 

À noter que pour utiliser votre DualSense sur Steam, il faudra passer par la version bêta de la boutique. La manette peut ensuite être connectée via USB-C ou directement en Bluetooth. 

Le Variable Refresh Rate, c’est pour bientôt

Le taux de rafraîchissement variable sera activé prochainement sur la console, via une mise à jour. Cette fonctionnalité permet de limiter ou de faire disparaître le “screen tearing”, un problème qui provoque l’apparition d’artéfacts dans l’image, car la console n’arrive pas à transmettre des images à intervalles égales. Le Variable Refresh Rate vient alors se caler sur la fréquence de la console afin d’afficher une image dépourvue d’artéfacts. 

Pour en profiter, il faudra obligatoirement un téléviseur compatible et un port HDMI 2.1. 

Une riposte au Xbox Game Pass en préparation ?

Le service de Microsoft (qui propose plusieurs centaines de jeux dans un abonnement) est un des gros avantages de la Xbox Series X et Series S. Il est donc logique que Sony s’y intéresse également, comme l’a confirmé à demi-mots Jim Ryan : “Il y a effectivement des choses à venir, mais pas encore aujourd’hui. Nous avons le PlayStation Now qui est notre service d’abonnement, et qui est disponible dans un certain nombre de marchés.

D’ici là, les joueurs sur PlayStation 5 pourront patienter avec des titres exclusifs, un point qui fait cruellement défaut sur la Xbox Series X/S. 

Le bug de téléchargement est toujours présent

Malgré les mises à jour, la PlayStation 5 est toujours victime d’un bug qui empêche les jeux de se télécharger. Un problème fâcheux, surtout quand un des deux modèles de la PS5 (la Digital Edition) ne propose pas de lecteur Blu-Ray et se repose donc entièrement sur les titres dématérialisés. 

Pour contourner ce bug, qui place les téléchargements en attente permanente, certains joueurs n’hésitent pas à restaurer les paramètres d’usine console, ce qui est fastidieux et loin d’être idéal. De son côté, Sony propose également une solution temporaire, à savoir mettre à jour la console, démarrer la console en “Safe Mode” (similaire au mode sans échec de Windows) et de reconstruire la base de données de la console.