PlayStation 5 : au Japon, tous les moyens sont bons pour dissuader les revendeurs

La PlayStation 5 reste encore très difficile à trouver dans les magasins mais cela ne les a pas empêché d'établir un nouveau record. Au Japon, la situation est encore pire, la faute à des revendeurs peu scrupuleux qui n’hésitent pas à mettre la main sur les rares exemplaires disponibles pour les revendre à prix d’or. 

Face au problème, les magasins redoublent d’ingéniosité. Comme la chaîne Nojima Denki, qui a mis en place trois techniques pour limiter les reventes. Selon le compte Twitter Gaijinhunter :

  • L’enseigne écrira désormais le nom de l’acheteur en grand sur la boîte
  • La manette DualSense sera proposée en dehors de son emballage
  • La console ne pourra être achetée que via la carte de fidélité du magasin, ou sur présentation d’une carte d’identité

À LIRE AUSSI


Est-ce que cela sera suffisant ? Nul ne le sait. En attendant, si la console continue de bien se vendre au Japon, les jeux ont quant à eux bien du mal à s’écouler. À titre d’exemple, la PlayStation 5 s’est vendue à plus d’un million d’exemplaires au Japon, contre 67 210 unités du jeu Resident Evil Village. Un écart qui s’explique, en grande partie, par ce marché des reventes et des consoles qui quittent le pays pour alimenter de manière détournée le reste de l’Asie.