Pixel 3, Pixel Slate, Home Hub : les nouveautés matérielles de Google pour fin 2018

Hier soir, Google a tenu sa conférence annuelle consacrée aux nouveautés matérielles. Pratiquement tout ce qui a été annoncé hier avait fuité depuis plusieurs semaines sur Internet. Il n’y avait donc pas de grande surprise à ce niveau-là.

Petit tour d’horizon des nouveautés de Google pour la saison 2018-2019…

Home Hub : la rencontre de l'assistant connecté et de la tablette

Première nouveauté dégainée par Google durant la conférence : le Home Hub. C’est le premier assistant de la gamme Home à disposer d’un écran. Il vient compléter les Home, Home Mini et Home Max.

L’écran tactile de sept pouces de diagonale permettra un retour visuel des questions posées à Google Assistant. Google met également l’accent sur la possibilité de visionner du contenu sur YouTube, tout comme l’accès aux différentes plateformes de streaming musical, YouTube Music en premier.

Un assistant qui fait cadre photo

Il remet également au goût du jour le cadre photo numérique puisqu’il pourra afficher les photos issues de votre compte Google Photos quand il n’est pas utilisé. Sur ce point, Google a précisé lors de la conférence que le Home Hub n’affichera que des photos nettes et bien cadrées. Cela évitera d’afficher des photos avec une mise au point ratée.

Il est disponible en quatre coloris et est compatible avec les dernières générations de Wi-Fi et Bluetooth. Malheureusement, il n’est disponible que dans les pays anglo-saxons. Aux États-Unis, il est annoncé à 149 $ (± 130 €).

Pixel Slate : Chrome OS arrive sur tablette

Google a ensuite embrayé sur la Pixel Slate, la première tablette de Google a troqué Android pour Chrome OS. Toutefois, Chrome OS permet de faire tourner les apps Android et même des apps Linux depuis peu.

Elle est dotée d’un écran LCD de 12,3", d’un lecteur d’empreintes digitales sur le bouton d’allumage, de haut-parleurs stéréo (mais sans prise jack, un adaptateur vers USB-C est fourni), de dix heures d’autonomie et de deux caméras 8 mégapixels avec la même app que sur les smartphones Pixel.

Plusieurs configurations disponibles, comme un ordinateur

Concernant le processeur, le stockage, la mémoire vive et le prix, plusieurs configurations sont disponibles allant de la tablette à une configuration équivalente à celle d’un ordinateur haut de gamme :

  • Processeur Intel® Celeron®, 4 Go de RAM, 32 Go de stockage : 599 $ (520 €)
  • Processeur Intel® Celeron®, 8 Go de RAM, 64 Go de stockage : 699 $ (610 €)
  • Processeur Intel® Core™ m3, 8 Go de RAM, 64 Go de stockage : 799 $ (700 €)
  • Processeur Intel® Core™ i5, 8 Go de RAM, 128 Go de stockage : 999 $ (870 €)
  • Processeur Intel® Core™ i7, 16 Go de RAM, 256 Go de stockage : 1599 $ (1390 €)

Deux accessoires viennent accompagner la Pixel Slate. D’une part, le Pixel Slate Keyboard (199 $, 173 €) : un clavier aux touches rondes rétroéclairé qui se connecte au « Quick Snap connector » et qui permet dans le même temps de protéger la tablette. De l’autre, le Pixelbook Pen (99 $, 86 €) qui n’est pas une nouveauté, vu qu’il a été annoncé avec le Pixelbook l’année dernière.

Comme le Home Hub, le Pixel Slate n’est pas disponible en dehors de quelques pays anglo-saxons. Google n’a pas annoncé de disponibilité pour l’Allemagne, la France ou encore la Belgique.

Pixel 3 : l'encoche est dans la place

Enfin, Google a gardé l’annonce la plus attendue pour la fin : la troisième génération des smartphones Pixel. Le grand modèle (le XL) arbore, comme attendu, une encoche au sommet de l’écran.

Cette année, les deux téléphones sont équipés d’un écran OLED (5,5" pour le petit, 6,3" pour le XL). Le reste de la fiche technique est calquée sur tous les smartphones haut de gamme de cette fin 2018 : processeur Snapdragon 845, processeur graphique Adreno 630, 4 Go de RAM, pas de port jack, résistance à l’eau IP68. Le petit est équipé d’une batterie de 2915 mAh, le XL opte pour du 3430 mAh : tout ce qu’il faut pour durer la journée. Le tout est livré avec Android 9.

La photo, élément central du Pixel 3

Cette année encore, Google a remis en avant les capacités photo de ses Pixel et de l’aide amenée par l’intelligence artificielle pour épauler le seul capteur 12 mégapixels. À l’avant, on ne retrouve pas une, mais deux caméras qui permettent de prendre des selfies avec un plus grand angle. Pratique si vous souhaitez vous prendre en photo avec quelqu’un d’autre.

Plusieurs technologies ont également été présentées : le Pixel permet de choisir la meilleure photo en commençant à mitrailler quelques secondes avant et après avoir appuyé sur le déclencheur. Cela permet d’éviter les clignements d’yeux, les grimaces ou les doigts devant l’objectif. Il y a également un zoom haute résolution, censé maintenir une bonne qualité de l’image malgré le zoom numérique, et ce, grâce à des algorithmes. Enfin, on peut noter des améliorations concernant la mise au point en vidéo et la prise de photo nocturne.

La recharge sans fil est enfin là

Cette troisième génération est la première génération de smartphones Pixel à pouvoir être rechargé par induction. Google en a profité pour sortir un chargeur sans fil spécialement taillé pour le Pixel 3 : le Pixel Stand. Une fois posé dessus, le Pixel se transforme en « mini Home Hub » et devient un assistant personnel avec écran. Il est commercialisé au prix de 79 €.

Toujours pas de disponibilité en Belgique, mais…

Google zappe toujours le plat pays concernant la disponibilité du Pixel, mais un nouveau pays s’est ajouté à liste hier soir : la France ! Depuis hier, il est possible de précommander un Pixel 3 (à partir de 859 €), un Pixel 3 XL (à partir de 959 €), le Pixel Stand ou encore les étuis. Google en profite pour y commercialiser ses écouteurs USB-C (35 €) et ses écouteurs sans fil, les Pixel Buds (189 €).