Pinterest lance à son tour un format “Story”

Personne n’est à l’abri des stories, ce format inventé par Snapchat et popularisé par Instagram. Pas même les utilisateurs de Pinterest. 


Lire aussi : Le patron d’Instagram n’est pas satisfait des Reels, l’alternative maison à TikTok


Le réseau social affiche en effet sur la partie supérieure de son application une rangée de stories, qui fonctionne exactement comme sur Instagram, Facebook, Messenger, Snapchat, Twitter et les dizaines d’autres réseaux sociaux qui ont implémenté ce format. 

Baptisées les “Épingles Story” (Pinterest étant une contraction de "Pin", épingle et "Interest", intérêt), celles-ci sont actuellement réservées aux entreprises et à une poignée d’utilisateurs connus (comme Michel Cymès en France), après un lancement timide aux Etats-Unis. Elles peuvent accueillir des images, des vidéos, ou du texte, et ont la particularité de ne pas être éphémères. 

Là où les stories disparaissent après 24 heures chez les concurrents, Pinterest a opté pour un format plus long. C’est en effet au créateur de contenu de définir une date d’expiration.

3 images
© Pinterest
© Pinterest

Le lancement des Épingles Story renforce l’engagement de Pinterest à bâtir une plateforme qui donne aux créateurs de contenu les moyens d’inspirer, mais aussi de développer une activité et de voir leur succès se concrétiser”, explique la plateforme.

Avec 9 utilisateurs sur 10 ayant une intention commerciale sur Pinterest, les créateurs de contenu ont une occasion unique d’atteindre et d’interagir avec des consommateurs qui planifient leurs prochains projets et cherchent à les concrétiser, explique Pinterest.

Même si le format est disponible partout, il a néanmoins un intérêt sur Pinterest. Les créateurs pourront plus facilement partager du contenu, comme des tutos ou des recettes, découpés en plusieurs étapes. Pour un aperçu du format, rendez-vous sur la collection mise en place par le compte de Pinterest France. 

Et si vous souhaitez demander un accès à la fonctionnalité, c’est par ici que ça se passe.