Nintendo pourrait abandonner le développement de jeux pour smartphones

Les jeux de Nintendo destinés aux appareils mobiles ne rencontrent pas le succès escompté. Voilà pourquoi l’entreprise pourrait se détourner de ce marché, moins de quatre ans après la sortie de Super Mario Run. 

Actuellement, Nintendo propose 6 titres sur les boutiques d’applications de Google et d’Apple (7, si on compte Miitomo, qui a fermé ses portes en 2018) : 

  • Super Mario Run
  • Dr. Mario World
  • Mario Kart Tour
  • Dragalia Lost
  • Fire Emblem Heroes
  • Animal Crossing : Pocket Camp

Parmi ces titres, un seul est encore disponible chez nous : Super Mario Run. Et pour cause, il s’agit du seul titre de Nintendo à ne pas proposer de microtransactions et de Loot Boxes, ces boites payantes, contenant des améliorations de jeu, considérées comme des jeux de hasard dans notre pays. 

Mais Loot Boxes ou non, les chiffres ne sont pas au beau fixe pour Nintendo. Pour son président, Shuntaro Furukawa, c’est donc un échec, lui qui, il y a encore deux ans, déclarait que le marché pouvait potentiellement faire gagner 1 milliard de dollars par an à son entreprise. En réalité, Nintendo n’a empoché “que” 425 millions de dollars en 2019, et 385 millions en 2018. 

Aujourd’hui, le discours est donc différent, comme le rapporte le site Bloomberg : “Nous ne cherchons pas nécessairement à continuer à lancer de nombreuses nouvelles applications pour le marché mobile.” Voilà qui est dit. Même si le PDG ne s’exprime pas sur l’avenir des titres déjà disponibles. 

Quoiqu’il en soit, Nintendo jouit actuellement d’une bonne santé financière, grâce au succès de la Switch, et à une ludothèque riche en exclusivités qui séduisent les joueurs (Pokémon, Animal Crossing, Super Mario, Zelda…). L’aventure mobile ne sera, en fin de compte, qu’un petit accident de parcours.