N’espérez pas voir débarquer iMessages sur Android

La bataille juridique qui voit s’affronter Apple et Epic Games (les créateurs de Fortnite) nous permet d’en apprend un peu plus sur la marque à la pomme. Plusieurs documents, rendus publics, nous dévoilent notamment les raisons de l’absence d’iMessages sur Android. 

Le pouvoir d’iMessages

Tous les utilisateurs d’iPhone vous le diront : iMessages une une arme imparable, qui contribue au succès du smartphone. Son absence sur Android, qui aurait pourtant permis à la messagerie de rivaliser avec Messenger ou WhatsApp est pourtant totalement justifiée selon Cupertino. 


Lire aussi : Epic Games poursuit sa bataille conte Apple et Google aux Royaume-Uni


Selon Epic Games, Apple a ainsi reconnu qu’iMessages avait le pouvoir de garder les utilisateurs au sein de son écosystème très fermé. Voilà pourquoi “dès 2013, Apple a décidé de ne pas développer une version d’iMessage pour le système d’exploitation Android.

Plus de mal que de bien

Pour Phil Schiller, alors patron de l’App Store, l’arrivée d’iMessages sur Android aurait fait “plus de mal que de bien à Apple.” Cela aurait notamment permis aux parents d’acheter des smartphones Android, très souvent vendus moins cher qu’un iPhone, à leurs enfants, comme l’explique Craig Federighi, vice-président senior d’Apple chargé du développement logiciel et responsable d’iOS :

“iMessage sur Android aurait enlevé un obstacle aux familles utilisant des iPhone et qui donnent à leurs enfants des appareils Android.”

Le cas Facetime


Lire aussi : La guerre entre Epic Games et Apple s’intensifie


Epic met également en avant Facetime, autre moyen de communication exclusif aux appareils pommés. Pourtant, lors de la présentation du service de visioconférence e en 2010 par Steve Jobs, il était question d’ouvrir Facetime et d’en faire un standard, afin que d’autres développeurs puissent utiliser les mêmes bases. Ce qui ne fut jamais le cas, et alimente donc le dossier d’Epic Games, qui pour rappel, accuse Apple de monopole avec son App Store très fermé.