Musique et jeux vidéo : petit tour d’horizon des services de streaming disponibles en Belgique

Notre pays accueille une multitude de plateformes de streaming, proposant des films, des séries, de la musique ou des jeux vidéo. Alors en cette période de confinement, propice à la découverte, voici un récapitulatif des offres disponibles sur notre territoire. Après les films et les séries, place à la musique et aux jeux vidéo.

Musique

Contrairement aux plateformes de streaming vidéo, les différents services de streaming musical proposent tous (à peu de chose près) le même catalogue, soit 60 millions de chansons. C’est sur le terrain des playlists et de la curation qu’ils tentent de se démarquer de la concurrence.

Spotify

13 images
© Photo by Heidi Fin on Unsplash

Sans doute la plateforme la plus connue. Tout comme Netflix est devenu synonyme de streaming vidéo, Spotify est l’équivalent musical. Sa force ? Des playlists personnalisées alimentées par un algorithme très efficace. Et depuis peu, l’ajout de podcasts afin de concurrencer toujours plus Apple. Spotify est disponible à la fois sur mobile, sur ordinateur, sur tablette, sur des enceintes ou des consoles de jeu. Difficile d’être plus présent.

L’abonnement Spotify Premium coute 9,99 euros par mois, après une période d’essai d’un mois. Spotify propose également des abonnements Duo (12,99 euros), Famille (14,99 euros), étudiant (4,99 euros) et une offre gratuite, mais avec publicités et une liberté d’écoute limitée.

Apple Music

13 images
© Photo by Thomas Kolnowski on Unsplash

Le service d’Apple continue de s’améliorer, après des débuts plus difficiles malgré la puissance de frappe de l’entreprise californienne. Le nombre de playlists personnalisées continue d’augmenter. Quatre mix hebdomadaires sont disponibles : “Get Up”, une playlist conçue pour bouger. “Favorites”, composés des titres préférés de chaque utilisateur. “Chill”, un interlude musical pour vous détendre. Et “New Music”, qui, comme son nom le laisse deviner, est composé de nouveautés musicales. Enfin, l’ajout de bonus, comme des interviews vidéos, combinés avec les nombreuses stations radio proposées est un véritable plus.

Évidemment, l’avantage d’Apple Music réside dans son intégration parfaite avec l’écosystème de la marque. Le service est disponible à la fois sur iPhone, iPad, Mac, Apple Watch, Apple TV, CarPlay et HomePod. Des versions Android et Windows sont malgré tout disponibles, mais l’expérience n’est pas aussi complète.

Côté formules, Apple propose un abonnement individuel à 9,99 euros par mois, une version famille à 14,99 euros par mois et une formule étudiant à 4,99 euros par mois. La marque à la pomme offre également une période d’essai de trois mois.

Deezer

13 images
© Deezer

La plateforme française, qui a vu le jour en 2007, propose la même chose que ses concurrents (playlists personnalisées, présence sur de nombreux appareils, podcasts), mais se différencie par son soutien des artistes (avec les Deezer Session et Deezer Next). Et par l’option Deezer HiFi, qui propose un son haute fidélité “comme si vous étiez dans le studio d’enregistrement avec les artistes”.

Point négatif, Deezer ne propose “que” 56 millions de titres, contre 60 pour Apple Music. Du côté des offres, Deezer propose une offre gratuite en lecture aléatoire, une offre premium à 9,99 euros par mois, une offre Family à 14,99 euros par mois, et l’offre HiFi à 19,99 euros par mois.

Tout comme sur Apple Music, la période d’essai est de trois mois.

YouTube Music

13 images
© Youtube

L’avantage de YouTube Music est évidemment de proposer des clips (avec un catalogue plus important qu’Apple Music, qui publie également quelques clips), et surtout une lecture sans publicité et en arrière-plan, afin de poursuivre la lecture de la musique tout en utilisant d’autres applications ou lorsque l’écran est éteint.

L’abonnement combinant YouTube Premium et YouTube Music, il est plus cher que la concurrence. À vous de voir si la vidéo et l’absence de publicité sont un avantage pour vous.

Amazon Music

 

13 images
© Amazon

Contrairement à Apple Music, qui ne propose qu’un abonnement payant, ou Spotify qui offre une version gratuite (avec de la publicité) en plus de son abonnement payant, Amazon dispose de cinq offres différentes :

  1. Amazon Music HD, un abonnement dédié aux audiophiles (14,99 euros par mois ou 12,99 euros pour les membres Amazon Prime)

  2. Amazon Music Unlimited, l’offre qui se rapproche le plus de ce que propose Apple et Spotify (9,99 euros par mois ou 7,99 euros pour les membres Amazon Prime)

  3. Amazon Music Unlimited mais sur un seul appareil, qui comme son nom l’indique, ne permet d’écouter de la musique que sur un seul appareil de la gamme Amazon Echo (3,99 euros par mois)

  4. Amazon Music pour les membres Amazon Prime, une version allégée du catalogue (2 millions de titres seulement), mais comprise dans l’abonnement Amazon Prime

  5. Amazon Music avec de la publicité, soit la version totalement gratuite de la plateforme, pour tous ceux qui ne veulent pas payer et qui ne sont pas abonnés à Prime

Toutes les offres ne sont pas disponibles sur l’ensemble des territoires, mais les Belges peuvent profiter de Amazon Music Unlimited, et tester le service gratuitement pendant 30 jours.

Tidal

13 images
© Tidal

Enfin, bon dernier, malgré le nombre hallucinant de stars qui ont porté le projet à ses débuts (Jay-Z, Beyoncé, Madonna, Daft Punk, Kanye West, Nicki Minaj, Rihanna, Usher, Arcade Fire…), Tidal se positionne comme Deezer HiFi ou Amazon Music HD sur le segment du streaming en haute qualité. Côté catalogue, Tidal propose 60 millions de titres et plus de 250.000 vidéos.

Les abonnements vont de 19,99 euros pour la version haute qualité à 9,99 euros pour la version Premium, en passant par l’abonnement famille à 14,99 euros ou la version étudiant à 4,99 euros.

Jeux vidéo

Si Xbox et PlayStation proposent des abonnements qualifiés de “Netflix du jeu vidéo”, comme PlayStation Now ou Xbox Game Pass, qui offrent une centaine de jeux compris dans un abonnement, les vrais jeux en streaming (et donc sans téléchargement du jeu sur le disque dur de la console) sont plus rares.

13 images
© Google Stadia
© Shadow
© GeForce Now
© Microsoft

En Belgique, les joueurs peuvent profiter de :

Et depuis peu, en version bêta, du service xCloud de Microsoft. Chaque plateforme a évidemment ses avantages et ses inconvénients. Mais tout comme les plateformes de streaming vidéo, c’est le catalogue proposé qui fera toute la différence.

Ainsi, Google Stadia propose des titres mineurs et d’anciens bons jeux, mais peu de nouveautés incontournables. Tandis que GeForce Now ou Shadow vous permet de “louer” des PC sur lesquels vous installez à distance des jeux que vous achetez sur des boutiques comme Steam, Uplay ou l’Epic Game Store.

13 images
© Apple
© Sony

Si, au contraire, vous ne voyez aucun inconvénient à installer les jeux sur vos propres machines ou consoles, le PlayStation Now et le Xbox Game Pass (tous les deux proposés à 9,99 euros par mois) offrent des catalogues solides, avec d’excellents jeux sortis ces dernières années. Même chose sur mobile, et plus spécifiquement iOS, avec l’abonnement Apple Arcade, qui offre plus de 100 jeux exclusifs et compatibles iPhone, Mac, iPad et Apple TV, pour 4,99 euros par mois.