Mots de passe : Apple voudrait tous les supprimer

Au lendemain de l'une des plus grosses fuites de mots de passe de l'histoire, Apple dévoile une toute nouvelle fonctionnalité basée sur la biométrie et destinée, à terme, à remplacer tout mot de passe sur l'ensemble des terminaux de la marque à la pomme.

Il y a quelque jours, une gigantesque fuite de plus de 8 milliards de mots de passe était rendue public, montrant par la même occasion que tous étaient un jour ou l'autre vulnérables. Il convient d'ailleurs de les changer régulièrement et d'autoriser la double authentification lorsque cela est possible pour ne pas prendre (trop) de risque.


Lire aussi : Apple : votre écran iMac M1 n’est pas tout à fait droit ? Défaut du fabricant...


Face à ces contrainte et ce risque constant de se voir dérober ces précieux sésames, Apple a présenté aux développeurs une toute nouvelle fonction, baptisée PassKeys, actuellement en phase de test. L'idée est de permettre de se connecter rapidement, simplement et de manière entièrement sécurisée à une application ou un service Web sans avoir à entrer de mot de passe ou à se loguer depuis une autre plateforme (Google ou Facebook). Évidemment, pour que cela fonctionne, il faudra que les développeurs de l'application ou du site en question valident ce type de connexion.

L'utilisateur pourra de son côté s'identifier grâce aux systèmes d'identification biométrique de son terminal Apple (Touch ID ou Face ID), avec des informations directement intégrées au porte-clés iCloud, garanti parfaitement chiffré. Que ce soit l'empreinte digitale ou la reconnaissance faciale, ces deux techniques permettent une identification sure et instantanée.Selon Apple, cette solution se veut encore plus sure que la "classique" double authentification.


Lire aussi : App Store : derrière ce Sudoku se cachait une application de streaming illégale


L'idée est d'en faire une technologie compatible avec l'ensemble des appareils Apple. PassKeys pourrait être intégré à iOS 15 et macOS Monterey, attendus à l'automne prochain.