Les ventes d'Apple Watch s'effondrent et FitBit progresse

Les ventes d'Apple Watch s'effondrent et FitBit progresse
Les ventes d'Apple Watch s'effondrent et FitBit progresse - © Tous droits réservés

Un rapport d'IDC donne FitBit grand gagnant du marché des "wearable" alors que les ventes d'Apple mordent la poussière.

Le marché des bracelets et montres connectées se porte plutôt bien ! Les ventes progressent globalement et le consommateur commence -enfin- à s'interesser à ces produits encore, il faut le dire, assez nouveau.

C'est FitBit, avec ses nombreux bracelets tracker d'activité qui remporte la première place du podium avec pas moins de 5,7 millions d'unités sur le second trimestre 2016. Les ventes globales du secteur s'élèvent à 22,5 millions de "wearable" écoulé sur cette période, FitBit s'octroie donc une jolie part de marché de 25%.

La médaille d'argent revient à Xiaomi, un constructeur chinois qui vend ses bracelets dans les alentours de 20€. Un pari gagnant, puisque le constructeur affiche 3,1 millions d'unités vendues.

Et c'est Apple qui affiche un sourire crispé du haut de sa troisième place. "Seulement" 1,8 millions d'Apple Watch ont trouvés preneurs sur le second trimestre de l'année. C'est à la fois beaucoup, quand on sait que le prix moyen d'une montre pommée tourne autour des 400€, mais c'est peu pour une entreprise de cette trempe qui doit se contenter des miettes du marché. Pire encore, les ventes affichent un recul de 56,7% par rapport à la même période en 2015. Lot de consolation pour la pomme : sa montre est la plus vendue (et de loin) quand il s'agit du marché des montres connectées, Samsung et consorts ne sont même pas repris dans le classement.

Mais cela démontre que l'intérêt du public se dirige plus vers des bracelets connectés, plus abordables, que vers les montres connectées sont les prix ont tendance à partir très vite vers les 300€ minimum.