Le nouvel ordinateur de Microsoft ne peut pas être réparé sans être détruit

Le nouvel ordinateur de Microsoft ne peut pas être réparé sans être détruit
Le nouvel ordinateur de Microsoft ne peut pas être réparé sans être détruit - © Tous droits réservés

La moindre réparation est impossible sur le Surface Laptop, qui n'intègre aucune vis. Tout est collé ou clipsé, l'ordinateur devient irréparable.

Microsoft s'est lancée pour de bon sur le marché des ordinateurs portables. Des tablettes hybrides et des ordinateurs de bureau tactiles ont tracé le chemin, et le "Surface Laptop" est né. Sur le papier, l'ordinateur semble idéal. Un prix raisonnable pour de bonnes performances, un design soigné et une intégration poussée avec les technologies de Microsoft.

Oui mais voilà, n'est pas constructeur d'ordinateur qui veut. Microsoft fait preuve d'un manque flagrant d'expérience avec un ordinateur extrêmement mal conçu. Résultat : impossible d'ouvrir l'ordinateur sans le détruire. Il devient donc totalement irréparable. En cas de problème, il faudra donc remplacer entièrement l'ordinateur, soit aux frais du constructeur, soit au vôtre si ce n'est pas couvert par la garantie.

"Une monstruosité de colle"

iFixit, un site spécialisé dans le démontage et la réparation d'appareils électroniques grand public, a noté la "réparabilité" de l'ordinateur d'un zéro pointé. Le site y va fort "Le Surface Laptop n'est pas un ordinateur. C'est une monstruosité de colle. Il ne contient rien de modifiable ou de durable et ne peut littéralement pas être ouvert sans être détruit".

Une durée de vie limitée

Une réparabilité qui signe un mauvais constat pour l'environnement, mais également pour l'obsolescence de l'appareil. La batterie n'est pas accessible, alors que c'est le premier composant à devoir être remplacé (en moyenne tous les trois ans). Pour un ordinateur qui est vendu entre 1200 et 2500€... cela passe mal. Le site ne distribue pratiquement jamais de note nulle, c'est d'ailleurs le seul ordinateur portable à avoir été noté de la sorte.